VIDÉO. Lycéens et enseignants réclament le retour du rugby à XV en compétition scolaire

Publié le
durée de la vidéo : 00h01mn52s
Après l’accident d’un jeune homme de 17 ans en décembre dernier, devenu tétraplégique après un mauvais plaquage, l’Education nationale a suspendu le rugby à XV en compétition UNSS. Jeunes et enseignants espèrent un retour, bien encadré, des tournois. ©France télévisions

En décembre, un lycéen 17 ans est devenu tétraplégique après un mauvais plaquage lors d'une session de rugby dans le cadre scolaire. Depuis, l’Education nationale a suspendu le rugby à XV en compétition UNSS. Jeunes et enseignants plaident pour un retour des tournois.

Pour Tom et Benjamin, c’est le meilleur moment de la semaine. Les deux garçons de 13 ans sont passionnés de rugby. Ils continuent à jouer en club, à Floirac, près de Bordeaux, mais les compétitions au collège, elles, ont été stoppées après un grave accident. En décembre dernier, Mathias Dantin, 17 ans, junior du Stade Bagnérais avait été victime d'un mauvais plaquage et est devenu tétraplégique depuis. Il est toujours hospitalisé à Toulouse.

Redoubler de sécurité

Au club de Floirac, pour que le rugby reste un jeu, les éducateurs prêtent une attention toute particulière à la sécurité. Notamment dans l’apprentissage des plaquages. Le credo : gommer les mauvaises postures dès le plus jeune âge, pour limiter les risques au maximum.

"Avec la vitesse des joueurs, avec les appuis qui glissent, ils vont toujours avoir le réflexe de se mettre du bon côté pour éviter les KO ou les douleurs aux cervicales" explique Steven Holloway, éducateur au Floirac Rugby.

Activités encadrées

Malgré toutes ces précautions, le risque zéro n’existe pas. Le professeur Mathieu De Seze, spécialiste de médecine physique et de réadaptation recommande de maintenir les activités physiques encadrées.

Est-ce qu’il ne faut pas quand même accepter le risque de faire faire un peu de sport aux enfants ? On connaît le risque pour la santé en général quand on ne leur fait pas faire de sport du tout.

Dr Mathieu De Seze, médecin du sport

à France 3 Aquitaine

 

Même incompréhension du côté des enseignants. Ils déplorent l’arrêt des sections rugby au collège et au lycée, alors que les compétitions en club se poursuivent.

"Nous, les profs d’EPS on a cinq ans de formation derrière nous, sur la sécurité principalement en rugby, mais comme dans toutes les activités. Je pense qu’on est plus à même d’assurer la sécurité de nos élèves qu’un éducateur de club" souligne Simon Carrère, professeur d'EPS.

Les amoureux du ballon ovale espèrent un retour des compétitions. Dans les collèges et lycées, le rugby à V, sans plaquage, et le rugby à XIII ont repris.

 

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité