VIDÉO. Les nouvelles batailles de Gautier Lafrancesca, ancien joueur de hockey professionnel devenu paraplégique

durée de la vidéo : 00h03mn11s
Devenu paraplégique après un accident de scooter, l'ancien joueur de Hockey sur glace des Boxers de Bordeaux démarre une nouvelle vie de combat. Le girondin de 39 ans refait surface grâce au sport en fauteuil et le soutien de ses proches. ©France télévisions

Devenu paraplégique suite à un accident de scooter, l'ancien joueur de hockey de Bordeaux, Gautier Lafranseca est lancé dans plusieurs batailles. Apprendre à vivre avec son fauteuil, reprendre le travail et même le sport avec quelques ambitions. Autant d'épreuves qu'il affronte avec notamment le soutien sans faille de sa compagne.

La vie de Gautier Lafrancesca bascule le 4 mai 2022. L'ancien joueur professionnel de hockey sur glace aux Boxers de Bordeaux est percuté alors qu'il roule en scooter. Il en ressort paraplégique. Après de longs mois d'hospitalisation, Gautier Lafrancesca s'adapte à sa nouvelle vie, en fauteuil roulant. "Chaque matin, tu te lèves et la bagarre commence", explique-t-il. Mais il ne compte pas se morfondre pour autant. Soutenu par sa femme, il se bat pour pouvoir retourner au travail et reprendre le sport, au tennis fauteil. Jusqu'à nourrir de grandes ambitions. Un véritable combat.

Une nouvelle vie en fauteuil

De son accident, Gautier Lafrancesca ne se souvient de presque rien. Alors qu'il se rend au travail le 4 mai 2022 à Bordeaux, il est percuté par un véhicule utilitaire. "J'étais à 47 km/h, dans les règles. Ça fait ch…", raconte-t-il. Sa colonne vertébrale est touchée, il ne pourra plus jamais remarcher. Un petit peu plus d'un an après, il retourne sur les lieux de l'accident, touché. Par hasard, il tombe sur l'homme qui a découvert son scooter au moment du choc. "J'ai vu l'état de l'appareil et je suis soulagé de le retrouver sain et sauf dans un premier temps, indique ce dernier. Cela aurait pu être encore plus grave."

Après deux mois sur un lit d'hôpital et sept mois de rééducation, Gautier Lafrancesca sort enfin le 13 janvier 2023. Un nouveau départ pour apprendre à vivre sa nouvelle vie. "Avant ça, quand je croisais une personne en fauteuil, je n'imaginais pas tout ce qu'il y a à côté. Ce n'est pas juste se déplacer en fauteuil, pointe l'ex-joueur de hockey sur glace. Parce que rien n'est fait pour les personnes en fauteuil. Tes bras deviennent tes jambes, il faut solliciter ses épaules constamment sans les abimer. Donc cela nécessite du renforcement musculaire et de bien travailler avec mon kiné."

Autant d'épreuve qu'il surmonte grâce notamment à sa femme, Charlotte, comme il le dit lui-même : "Du jour au lendemain, elle a dû s'occuper de tout. Je suis devenu son enfant pendant quelques mois où je ne pouvais pas bouger. Maintenant, je peux filer un coup de main, mais au début, c'était ma psy, mon aide-soignante et ma femme." Une charge qu'elle a supportée, sans même se poser la question. "C'était une évidence, déclare Charlotte Lafrancesca. On est une équipe et quand il y en a un qui ne va pas bien, l'autre l'aide et peut-être qu'un jour, ce sera moi et lui sera là aussi."

Avec le soutien de sa femme et de ses amis, Gautier Lafrancesca décide de ne pas s'apitoyer sur son sort et d'avancer. Une aventure qu'il dévoile sur ses réseaux sociaux et où la blague n'est jamais loin, comme une thérapie. "J'ai déjà perdu mes jambes, je ne vais pas en plus perdre mon humour", sourit-il.

Une mentalité et des ambitions intactes

À 39 ans et 6 ans après qu'il ait pris sa retraite sportive, Gautier Lafrancesca n'a pas perdu de sa mentalité d'athlète de haut niveau. Il s'en sert pour avancer dans son combat. Depuis un mois, il a commencé le tennis fauteuil. "Ça me sert à me dépenser. Je cherche à me dépasser. J'ai besoin de gagner, d'être valorisé, scande-t-il. Là, je me sens, et je déteste ce terme, "handicapé" et j'ai envie de casser ce code et de gagner."

Sur le court, après seulement quelques semaines et alors qu'il n'a jamais fait de tennis avant, des dires de son entraîneur, il progresse déjà. Un espoir pour lui, qui souhaite même, à terme, viser des compétitions internationales de tennis fauteuil. Avec cet objectif en tête, Gautier Lafrancesca est très exigeant avec lui-même, peut-être même parfois trop, selon son coach Didier Mano. "Il a eu une carrière de joueur de haut niveau dans son sport donc, forcément, il est ambitieux. Il a envie de réussir, de se donner tous les moyens et d'exploiter au maximum son potentiel", souligne l'entraîneur.

"Reprendre une vie"

En attendant de défier les meilleurs athlètes paralympiques de tennis fauteuil, Gautier Lafrancesca continue d'avancer étape par étape. La prochaine est de pouvoir retourner travailler. Courtier en prêt immobilier à Bordeaux, il compte prochainement retrouver un job qu'il aime. "C'est ultra-important de reprendre une vie professionnelle, de voir du monde, de sentir que je sers à quelque chose et puis, mine de rien, gagner de l'argent", énumère-t-il, car les aides allouées aux personnes en situation de handicap ne lui permettent pas de vivre dans un grand confort. Mais pour cela, il faut qu'il se sente bien : "Cela demande de récupérer au maximum physiquement et de pouvoir tenir toute une journée sans sieste ou s'assoupir."

Au début, c'est un gros choc. On avance parce qu'on n'a pas le choix. Et puis on arrive finalement à tirer du positif du malheur.

Charlotte Lafrancesca

Quoi qu'il en soit, Gautier Lafrancesca et sa femme, Charlotte, restent unis. Avec du recul, ils estiment sortir grandis des épreuves précédentes. "Tout le chemin parcouru, qu'on a parcouru ensemble avec ma femme, évoque Gautier Lafrancesca avec fierté. On est une équipe et on peut déplacer des montagnes. Après tout ce qu'on a traversé, que ce soit sentimentalement ou physiquement, il peut tout nous arriver." Si le combat reste difficile, ils y sont préparés.