Covid-19 : neuf décès dans un Ehpad de Cestas en Gironde

Neuf résidents d'un établissement près de Bordeaux sont donc décédés ces dernières semaines. Un cluster identifié par l'Agence régionale de Santé de Gironde. Une aide psychologique a été mise en place.
Ehpad Seguin dans le bourg de Cestas où neuf résidents sont décédés ces dernières semaines
Ehpad Seguin dans le bourg de Cestas où neuf résidents sont décédés ces dernières semaines © Google View

Neuf résidents de l'EHPAD Seguin de Cestas sont donc décédés ces dernières semaines alors qu'un cluster a été identifié dans cet établissement qui accueille un peu de plus de 80 pensionnaires. 

Depuis début août, l'agence régionale de santé de la Gironde est sur le pont. Des tests de dépistage ont été réalisés auprès des personnes âgées et des personnels. 
"La majorité des résidents et des personnels a été vaccinée" précise Bénédicte Motte, directrice de l'ARS Gironde. 

L'établissement avait été jusque-là épargné par la pandémie. Depuis la semaine dernière, la situation est contrôlée. Autrement dit, " Pas de nouveaux cas lors des dépistages" précise la représentante de l'ARS.

Les neuf personnes décédées étaient fragiles, d'un âge avancé précise Bénédicte Motte "C'est compliqué de savoir si la cause du décès est bien le Covid" nous explique-t-elle au téléphone ce mercredi 8 septembre. Mais les décès sont intervenus dans ce contexte de cluster. 

Soutien psychologique

L'établissement a reçu le soutien étroit des autorités sanitaires, du CHU. 
"Nous avons été attentifs au soutien des personnels. Une cellule d'urgence médico-psychologique est intervenue hier" précise Bénédicte Motte. Pour libérer la parole, car c'est une épreuve dure à vivre au sein de l'établissement. 

Quelle est l'origine de cette série de contaminations ? L'ARS mène des investigations.

On regarde s'il n'y a pas eu un problème de conservation du vaccin. Nous sommes interrogatifs sur l'origine.

Bénédicte Motte - directrice de l'ARS Gironde

L'ARS n'avait pas identifié de cluster dans un Ehpad depuis un long moment dans le département. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société