Gironde : l'Armée de terre, un employeur plus attractif en période de crise ?

Comme chaque année, l'année de Terre recrute et propose 16 000 postes à pourvoir en France. Cette année, la campagne de recrutement bousculée par l'épidémie de coronavirus au printemps, fait désormais apparaître de nouveaux candidats, des personnes ayant perdu leur emploi à cause de la Covid-19.

Pendant cette campagne de recrutement 2020, l'armée de terre voit émerger de nouveaux candidats, des personnes ayant perdu leur emploi à cause de la pandémie.
Pendant cette campagne de recrutement 2020, l'armée de terre voit émerger de nouveaux candidats, des personnes ayant perdu leur emploi à cause de la pandémie. © France 3 Nouvelle-Aquitaine
"L'armée, c'est très stable. C'est tout ce qui m'attire, les valeurs, la sécurité de l'emploi, l'expérience, la vie en communauté..." énumère Arthur, qui passe les tests de recrutement de l'Armée de terre en Gironde. 

Comme chaque année, l'armée recrute : 16 000 postes sont à pourvoir en France. Si le recrutement a été quasiment à l'arrêt pendant le confinement, de nouveaux profils se présentent régulièrement aux centres de recrutements. Et parmi eux, des personnes ayant perdu leur emploi à cause de l'épidémie. 

Les "licenciés de la covid" se présentent au CIRFA 

"L'armée est une bonne solution pour ces personnes qui sont licenciées, beaucoup aussi viennent chercher un sens à leur emploi, à leur métier, ils veulent donner du sens à leur engagement" souligne le commandant Maëlle, cheffe du bureau Terre au CIRFA de Bordeaux.

Nouveauté cette année, les candidats, qui doivent être âgés de 17 ans et demi à 32 ans, peuvent s'inscrire sur s'engager.fr pour obtenir un rendez-vous. La campagne se poursuit jusqu'en décembre 2020.

→  Regardez le reportage de Marie Pannetrat et Ludovic Cagnato :
Gironde : l'armée de terre, un employeur plus attractif en période de crise ?
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
armée société sécurité emploi économie