Gironde : mobilisation pour Chloé, 15 ans, malade d'un cancer des os

Chloé, 15 ans, dans son jardin à Saint-Antoine-de-Breuilh, où elle se repose entre deux séances de chimiothérapie. / © F3A / Hélène Chauwin
Chloé, 15 ans, dans son jardin à Saint-Antoine-de-Breuilh, où elle se repose entre deux séances de chimiothérapie. / © F3A / Hélène Chauwin

Pas opérable en France, la lycéenne doit suivre un traitement en Italie pour lutter contre son cancer. Amis, famille et camarades de classe ont lancé une collecte

Par America Lopez

La vie de Chloé a basculé en décembre dernier.  L’annonce du diagnostic a été très choquante pour cette adolescente de 15 ans. Elle est atteinte d'un ostéosarcome, un cancer des os.

Depuis sa rentrée au lycée Elisée-Reclus et Paul-Broca à Sainte-Foy-la-Grande, Chloé se sentait très fatiguée, elle avait des problèmes de concentration en classe et elle boitait.

Voir notre reportage sur Chloé et l'élan de solidarité pour lui permettre de se faire soigner en Italie. Dans cette vidéo, Chloé parle de sa maladie avec sa maman. La professeur d'histoire de la jeune fille, Claire Michaux-Boittiaux, et des camarades de classe Maelle, Lena, Solenn s'expriment également :
 
Gironde : solidarité pour Chloé, 15 ans, malade d'un cancer des os
 

Sa tumeur est mal située, au bas de la colonne vertébrale


C'est l’infirmière du lycée qui a détecté son cancer. Cette professionnelle de santé a travaillé dans un service orthopédique fréquenté par des enfants cancéreux qui avaient la même démarche. Elle a incité Chloé à passer des examens.

La tumeur est mal située, à la base de la colonne vertébrale. Au début la chimiothérapie l’a réduite, mais sa taille n’évolue plus explique Chloé, bien décidée à en finir avec cette maladie.

Sa tumeur n'est pas opérable car les risques de paralysie sont très importants.

Son docteur réfèrent, à Bordeaux l’a orienté vers le centre d’hadronthérapie carbone de Pavie, en Italie. L’un des rares établissements dans le monde à utiliser une technique qui consiste à traiter les cancers avec des rayons carbone.

Le premier rendez-vous et des examens auront lieu début juillet. Le traitement commencera dans les quinze jours. Les frais médicaux sont pris en charge. Mais les frais de séjour pour les accompagnants restent à charge. Et Chloé a besoin de la présence de sa mère à ses côtés.
 


Solidarité pour Chloé

Les élèves de la 2A du lycée Reclus à Sainte-Foy-la-Grande, aidée de leur professeur principale, veulent aider financièrement la famille de leur camarade Chloé. Pour poursuivre ses soins, elle doit se rendre en Italie pendant 4 à 6 semaines, ce qui occasionne de nombreux frais.
Lundi après-midi, ils avaient collecté 3500 euros.

La FCPE (fédération des parents d’élèves) du lycée a également contribué.

Je suis très touchée par cet élan de solidarité qui fait chaud au cœur, 


déclare Chloé.

Le village de Saint-Antoine-de-Breuilh aussi se mobilise.

Les collègues du papa, Frédéric, qui travaille à Rosedor, joueront contre les vétérans du club de football de Saint-Antoine-de-Breuilh, le vendredi 6 juillet (18 h 30). « Pour que Chloé gagne son match ! »

Chloé a mis la photo de l'affiche du match sur sa page Facebook :


Vendredi 6 juillet, à partir de 18 h 30 : match amical et retransmission Coupe du monde au stade Furlan de Saint-Antoine.

La collecte est en ligne sur www.okpal.com/pour-chloe. Et sur : facebook.com/chloe.reclus.14

Sur le même sujet

Haute-Vienne : les arboriculteurs cherchent des saisonniers pour la récolte des pommes

Les + Lus