Direct- Incendies en Gironde et dans Les Landes : E. Borne à Hostens : "on n'a jamais mis autant de moyens"

Publié le Mis à jour le
Écrit par Hélène Chauwin .

Nouvelle journée à haut risque pour les pompiers. Les températures pourraient atteindre 41°. La nuit dernière, malgré le travail sans relâche des pompiers, 600 hectares supplémentaires ont brûlé. La Première ministre et le ministre de l'intérieur étaient à Hostens en fin de matinée.

Après avoir visité le QG des sapeurs-pompiers à Hostens, au sud de la Gironde, Elisabeth Borne, Première ministre accompagnée par Gérald Darmanin, le ministre de l'intérieur a tenu une conférence de presse. 

On n'a jamais mobilisé autant de moyens et on va les renforcer 

Elisabeth Borne

Interpellée ce matin par un maire sur l'insuffisance des moyens, la Première ministre a fait un point chiffré. 

Onze avions et hélicoptères seront engagés dans la lutte contre l'incendie hors norme au sud de la Gironde en fin de semaine, contre neuf aujourd'hui. Deux hélicoptères bombardiers d'eau seront loués pour l'été. Deux canadairs grecs et deux avions suédois viendront aussi en soutien. "La solidarité européenne joue pleinement son rôle" a-t-elle ajouté. 

Mais, a tenu a rappelé Elisabeth Borne, "les moyens aériens ne font pas tout. Il faut aussi des moyens terrestres.

La loi de programmation présentée à la rentrée devrait répondre à cet enjeu. Sans attendre, les sapeurs-pompiers seront soutenus par des moyens terrestres européens. L'Allemagne envoie 64 pompiers et 24 véhicules, attendus dès jeudi soir. Les renforts polonais - 146 pompiers et 49 véhicules - arriveront vendredi à la mi-journée.

Elisabeth Borne, qui a exprimé ces remerciements à tous ceux qui battent contre les incendies, a voulu aussi se projeter et tirer les enseignements de cette situation de crise. Le débroussaillement est déjà obligatoire aux abords des bois et forêts dans Les Landes et en Gironde pour limiter les risques de propagation d'incendie. La Première ministre estime qu'il faudra être "plus vigilants"

Enfin, Elisabeth borne a insisté sur la nécessaire adaptation au dérèglement climatique. 

On veut replanter mais en réfléchissant aux espèces et au dérèglement climatique

Elisabeth Borne

Marc Fesneau, le ministre de l'agriculture est en charge de ce dossier. Un nouveau plan d'adaptation sera présenté à la rentrée pour continuer à lutter contre le dérèglement climatique. 

Enfin interrogée sur la piste criminelle, Elisabeth Borne a rappelé que "90% des incendies étaient d'origine humaine". "On est tous responsables, on a tous notre part à jouer dans la lutte contre les incendies" a t-elle ajouté. 

Le président de la République s'était exprimé, le premier, sur twitter, avant la conférence de presse d'Elisabeth Borne. 

En fin de matinée, Emmanuel Macron avait annoncé l'aide de l'Allemagne, la Grèce, la Pologne, la Roumanie et l'Autriche "dans les prochaines heures" pour faire face aux incendies qui ravagent notamment la Gironde, saluant la "solidarité européenne".

A 8 heures ce jeudi matin, le bilan était de 6 800 hectares brûlés depuis mardi soit 600 hectares supplémentaires la nuit dernière. 

Les conditions sont, à nouveau, très défavorables comme l'indique la préfecture de la Nouvelle-Aquitaine : températures caniculaires -le thermomètre pourrait grimper à 41°-, une végétation très sèche après plus d'un mois sans pluie et un air, lui-aussi, très sec.

La préfecture alerte sur "des conditions de risque très sévère d'éclosion de feu".

La nuit et la matinée ont été tendues autour du bourg de Belin-Belier et Saint-Magne où le feu menaçait les habitations. Dès 7h ce matin, la maire de Saint-Magne, Ghislaine Charles a réclamé la venue de canadairs, l'incendie se rapprochait dangereusement d'un lotissement d'une quarantaine de maisons.  Elle n'a pas caché sa colère et son exaspération.

Pourtant, toute la nuit les sapeurs-pompiers ont lutté d'arrache-pied. 1 100 soldats du feu sont mobilisés sur le front alors que la Gironde est toujours en vigilance rouge renforcée pour risque d'incendie en forêt. 

En France, les pompiers luttent contre plusieurs brasiers. Celui de Gironde est le plus spectaculaire. Par prévention, 10 000 personnes ont été évacuées hier mercredi.

Le front de l'incendie ©SDIS 33

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité