Cet article date de plus de 5 ans

La radio utilisée comme outil de thérapie à l'hôpital psychiatrique de Cadillac

Les patients sont invités à piloter une heure de direct, chaque mois, sur les ondes de la radio locale de l'Entre-deux-Mers. L'occasion de s'exprimer, d'exister aux yeux de la société et de reprendre confiance.

"C'est une activité qui fait appel à l'expression, l'innovation, la création. Ca valorise leurs capacités, leurs habiletés" - Raphaël Bouchard, directeur de l'hôpital psychiatrique de Cadillac



Leur émission s'intitule "Pas d'affolement, nous voilà!". Une fois par mois ils sont une quinzaine à sortir de l'hôpital psychiatrique de Cadillac pour se rendre quelques kilomètres plus loin, dans les locaux de radio Entre-deux-Mers à Sauveterre-de-Guyenne. 

Pendant une heure, ils déclinent l'actualité locale, sous différentes formes, épaulés par un journaliste professionnel. Une émission qu'ils préparent tout au long du mois avec des réunions hebdomadaires.

"Moi j'ai besoin de m'extérioriser parce que je suis passée par des états difficiles où je pouvais pas le faire, donc pour moi c'est libérateur" nous explique Corinne. 

Cette expérience s'avère être très efficace. Elle permet aux patients de vaincre peurs et angoisses.

Regardez le reportage réalisé par Marie-Pierre D'Abrigeon et Jean-Michel Litvine :

durée de la vidéo: 02 min 55
La radio, formaidable outil de thérapie, à l'hôpital psychiatrique de Cadillac

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société