Le Teich en Gironde : un champignon empoisonne la vie d'un collège

Publié le Mis à jour le
Écrit par V.D. avec K.J.

Une moisissure colonise depuis la rentrée les salles de cours du collège Val des Pins au Teich. Elle provoque irritations et démangeaisons. Face à une situation hors de contrôle, les cours sont suspendus. Une expertise est lancée par l'Agence régionale de santé. Profs et parents sont en colère.

Tout a commencé durant l'été dans l'une des salles du collège Val des Pins au Teich. L'étrange champignon, apparu au plafond, a finalement envahi au fil des semaines tout l'établissement accueillant quelque 450 élèves.

Malgré un premier nettoyage des zones touchées, la moisissure noire a continué de gagner du terrain, provoquant de nombreux cas de démangeaisons et d'irritations chez des collégiens et du personnel. 

Une centaine de cas ont été recensés par l'infirmière de l'établissement selon Véronique Alquier, professeur d'espagnol :

Depuis plusieurs semaines, on alerte les différentes instances pour que quelque chose soit fait ! On ne connaît pas le danger que cela représente et comme le problème se propage, on se pose des questions.

Véronique Alquier, professeur d'espagnol au collège Val des Pins du Teich

La direction, la mairie du Teich ainsi que les enseignants et les parents d'élèves réclament la fermeture pure et simple du collège pour un nettoyage complet. Et pour faire pression, les professeurs ont refusé de réintégrer les classes ce jeudi 30 septembre, restant dans la cour de récréation avec leurs élèves.

Cours suspendus et classe à distance

Une cellule de crise s'est tenue mercredi 29 septembre au collège. Et ce jeudi, face à l'inquiétude grandissante des parents d'élèves et de la quarantaine d'enseignants dénonçant une inaction des autorités compétentes, la suspension des cours au sein du collège est annoncée par la principale de l'établissement.

ne expertise est ordonnée par l'Agence régionale de santé : les résultats des prélèvements effectués dans les zones touchées sont attendus.

La fermeture de l'établissement doit encore être actée par arrêté préfectoral. Les cours en distanciel sont mis en place jusqu'à nouvel ordre.

Six classes fermées dès septembre

Les champignons ont été repérés pour la première fois lors des préparatifs de pré-rentrée. Six classes ont alors été interdites d'accès. Mais au fil des semaines, les fermetures se sont enchaînées en cascade, obligeant l'établissement à réorganiser l'accueil des élèves et les enseignants à adapter leurs cours en conséquence.

Tout l'établissement est touché selon le maire de la commune qui demande la fermeture du collège pour une totale désinfection des lieux :

Je suis un peu étonné que l'Education nationale d'une part et que l'Agence régionale de santé restent dans un silence assourdissant au sujet de ma demande de fermeture !

François Deluga, Maire du Teich en Gironde

Plusieurs semaines de fermeture pour traiter le problème ?

Pour localiser l'origine du problème au sein de l'établissement à la charge du Département de la Gironde, des investigations ont été menées mais la source des moisissures n'aurait pas été identifiée à ce jour. 

Par principe de précaution, il vaut mieux fermer l'établissement. Cela permettra d'entamer des travaux conséquents. Pour cela, un arrêté préfectoral est indispensable après l'avis de l'Agence régionale de santé.

Cédric Pain, conseiller départemental du canton de Gujan-Mestras



Un important chantier doit en effet être lancé pour résoudre le problème : un nettoyage complet des toitures pour localiser de possibles fuites, une analyse du sous-sol pour détecter d'éventuelles remontées d'humidité, une déshumidification complète du bâtiment et des traitements fongicides. Ce chantier pourrait durer plusieurs semaines.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité