Gironde : un médecin généraliste de Libourne soupçonné de viols et placé en détention provisoire

Le tribunal de Bordeaux. Photo d'illustration.
Le tribunal de Bordeaux. Photo d'illustration.

Le parquet de Bordeaux confirme la mise en examen et le placement en détention provisoire d'un médecin généraliste de Libourne, après l'ouverture d'une information judiciaire pour viols et agressions sexuelles aggravées. 

Par AR

Un médecin généraliste de Libourne a été mis en examen et placé en détention provisoire après des plaintes pour viols et agressions sexuelles aggravées déposées par des patientes, comme l'a révélé Le Républicain de Gironde, confirmé par le parquet de Bordeaux. 

D'après les détails publiés par nos confrères de Sud-Ouest, deux victimes, l'une majeure et l'autre mineure, se sont manifestées. Ce sont les parents de cette dernière qui auraient porté plainte en septembre, déclenchant le début de l'enquête de gendarmerie. 

Le cabinet médical du docteur généraliste, installé dans une zone commerciale de l'Avenue George Pompidou, a été perquisitionné fin septembre, et des scellés y ont été apposés. 

De son côté, l'Ordre des Médecins de Gironde explique avoir pris connaissance de l'affaire, mais "nous n'avons reçu aucune plainte de patients pour ce type de faits concernant ce médecin", affirme le docteur Fabrice Broucas, qui préside la structure. 
 
Le médecin mis en cause, qui reste présumé innocent, exerce en tant que généraliste à Libourne depuis 2011 après avoir travaillé comme urgentiste. 
 

Sur le même sujet

Les + Lus