Tradition gourmande : après les crêpes de la chandeleur, les merveilles de mardi gras

On les appelles oreillettes, bugnes, pets de nonnes ou bougnettes selon la région de France. Mais en Gascogne, on fait des merveilles pour mardi gras et paraît-il des crouchepettes dans les Landes. Un mets qui était fabriqué traditionnellement par les charcutiers.

Les merveilles bordelaises sont des beignets en losanges dégustés pour mardi gras.
Les merveilles bordelaises sont des beignets en losanges dégustés pour mardi gras.

C'est un rendez-vous gastronomique qui fait référence au calendrier liturgique chrétien alternant des périodes de jeûnes, carêmes et des moments festifs, plus riches au niveau de l'alimentation. Mardi gras était donc le mardi, 47 jours avant Pâques. L'occasion de profiter de quelques bonnes chgoses avant de s'en priver.

Et en l'occurrence, ce mardi "gras" porte bien son nom, la veille du mercredi des cendres, premier jour de carême durant lequel il s'agissait de ne pas manger de viande jusqu'à Pâques soit 45 jours de pénitence et de méditation pour ceux qui respectent cette tradition religieuse). C'est également le dernier jour du carnaval.

Cela correspond également à des fêtes païennes ancestrales célébrant le retour du printemps (journées qui s'allongent et réveil de la nature).

Manger des merveilles

Toutes les régions françaises ont une recette similaire et tout à la fois singulière avec un tournemain ou un arôme typique.

A Bordeaux et dans toute la Gascogne, on mange des merveilles, gonflées et craquantes, croulant sous le sucre glace et parfumées à la fleur d'oranger.

Cette merveille bordelaise à la forme triangulaire est donc un petit gâteau sucré qui était autrefois une spécialité des charcutiers,qui utilisaient autrefois le gras de porc, de canard pour la friture. Et certains perpétuent la tradition.
 

Regardez le reportage de Thibault Grouhel et Olivier Prax.

Bordeaux : après les crêpes de la chandeleur, les merveilles de mardi gras

 

La recette des merveilles bordelaises

Ingrédients :

- 500 g de farine

- 125 g de beurre à température ambiante

- 75 g de sucre en poudre

- 3 gros oeufs

- 4 pincées de sel

- 2 c. à soupe d'eau de fleurs d'oranger

- 2 c. à soupe de rhum

- 2 paquets de sucre vanillé

- le zeste d'une orange râpé finement

Cuisson & Finition

- huile de friture

- sucre glace

- cannelle (facultatif)

Progression

Battre les oeufs et le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse.

Incorporer le beurre, la farine et tous les autres ingrédients ; bien mélanger ; recouvrir d'un linge et laisser la pâte reposer 1 heure. La pâte devrait être assez élastique.

Sur un plan de travail fariné, abaisser la pâte à 3 mm d'épaisseur puis découper des bandes de 3 cm de largeur.

Découper ensuite chaque bande en rectangles de 5 cm.

Prendre chaque rectangle et y faire un trou au milieu avec un doigt.

Faire passer une moitié de pâte dans ce rectangle (cf. la photo pour mieux visualiser le résultat final).

Déposer les merveilles sur une plaque légèrement farinée. Les recouvrir d'un linge. Réfrigérer 1 heure.

Faire frire les merveilles dans l'huile chaude quelques minutes de chaque côté. Égoutter et déposer sur un papier absorbant. Recommencer l'opération jusqu'à épuisement de la pâte.

Les saupoudrer, encore tièdes, de sucre glace et de cannelle au goût.

(c) Gourmetpedia

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tradition culture gastronomie