Va-t-on finalement implanter des éoliennes dans le Médoc?

Pour l'instant, 95% des éoliennes de Nouvelle-Aquitaine sont implantées en Poitou-Charentes. / © Anne-Marie Baillargé (France Télévisions)
Pour l'instant, 95% des éoliennes de Nouvelle-Aquitaine sont implantées en Poitou-Charentes. / © Anne-Marie Baillargé (France Télévisions)

Plusieurs projets d'éoliennes ont déjà été initiés en Médoc et dans le Blayais mais aucun n'a abouti jusque là. Ce sera peut être le cas de celui de Lesparre Médoc, un projet de parc de 12 éoliennes, lancé il y a plusieurs d'années déjà mais qui soulève une fois encore un vent d'opposition. 

Par CB

Des éoliennes en Gironde, c'est un serpent de mer qui pourrait cette fois aboutir avec le projet Valorem, associé à la caisse des dépôts, d'implantation de douze éoliennes au sud de Lesparre-Médoc, au coeur du massif forestier.

L'éolien a subi dernièrement les contre-coups de la tendance.
Porté aux nues, dans un premier temps, par les écologistes, sa mise en pratique, son emprise sur le territoire et son incompatibilité éventuelle avec la faune semble aujourd'hui faire de cette énergie renouvelable une difficile alternative...
Pourtant, selon un article de Greenpeace, beaucoup d'opposants aux éoliennes développeraient de faux arguments environnementaux tels que leur impact sur les oiseaux et chauve-souris ou encore le bruit...

Le projet médocain ne fait pas l'unanimité.

Il a ses défenseurs dont le maire de Lesparre, Bernard Guiraud. Il faut dire que 3 des 12 éoliennes seraient implantées sur des parcelles communales.    
Ou ses détracteurs, comme le maire de Naujac-sur-mer, Jean-Bernard Dufourd, qui faisait anciennement partie des défenseurs de la démarche éolienne et qui y est aujourd'hui opposé. Car ses administrés n'en subiraient que les déagréments.
Par les opoosants on trouve aussi le collectif "Vent debout Médoc", qui compte dans ses rangs des chasseurs comme des associations de protection de l'environnement.

Regardez le reportage de Gilles Bernard et Philippe Turpaud.
Le projet d'éolienne en Médoc

L'enquête publique s'est achevée fin novembre et a recueilli près de 1500 avis essentiellement défavorables.

La décision reviendra au préfet.

Sur le même sujet

Les + Lus