Municipales: le Modem choisit le front républicain pour faire face au Rassemblement National à Saint-Savin-de-Blaye

A gauche, Alain Renard, maire socialiste sortant de Saint-Savin-de-Blaye, face à Edwige Diaz, secrétaire départementale RN, alliée à l'ancien maire UMP. Un laboratoire politique qui sera observé de près par les instances des différents partis. / © France 3
A gauche, Alain Renard, maire socialiste sortant de Saint-Savin-de-Blaye, face à Edwige Diaz, secrétaire départementale RN, alliée à l'ancien maire UMP. Un laboratoire politique qui sera observé de près par les instances des différents partis. / © France 3

Faire barrage au Rassemblement National, c'est le choix du Modem de la Gironde qui appelle à voter pour le candidat socialiste à Saint-Savin-de-Blaye. En face, la patronne départementale du parti de Marine Le Pen alliée notamment à l'ancien maire de droite. 

Par Christine Le Hesran

Le nord Gironde est une terre de conquête pour le Rassemblement National. Et un observatoire politique pour voir si l'union du parti de Marine Le Pen avec des élus de droite à l'occasion de ces élections municipales peut conduire au succès. 

Pour éviter l'élection de la liste conduite par la présidente départementale du Rassemblement National, Edwige Diaz, le Modem de la Gironde appelle donc dans un communiqué à " s'unir au front républicain ".

Le parti centriste soutient par conséquent le maire socialiste sortant Alain Renard, élu en 2014,  par ailleurs vice-président du conseil départemental.
Fabien Robert, le patron du Modem Gironde et premier adjoint à la mairie de Bordeaux, lui-même enfant du Blayais dresse le constat : " Dans le Blayais, les digues ont sauté depuis un moment entre l'extrême-droite et une partie de la droite."

Il faut à tout prix faire barrage à l'extrême droite.
Fabien Robert - président du Modem Gironde -

L'élu centriste n'a pas hésité et a soumis ce choix à l'équipe du Modem Gironde.

Le maire socialiste Alain Renard est un bon maire. C'est un candidat qui respecte la République. Soutenir le PS, c'est un choix de circonstance. 
Fabien Robert - président du Modem Gironde -

Un territoire en difficulté

Le Rassemblement National a choisi ce secteur de la Gironde pour tester cette union entre des élus, notamment l'ancien maire qui a porté l'étiquette UMP en son temps. Aux dernières élections européennes, le parti de Marine Le Pen a devancé de très loin les autres listes avec 40,43%. La liste LREM/Modem a recueilli à peine 17%.
C'est aussi un territoire qui a connu une forte mobilisation des Gilets Jaunes, où les services publics ont fermé et avec des revenus par habitants plutôt modestes. Le FN Fabien Robert reconnait que " C'est une terre meurtrie, avec un sentiment d'abandon. On doit y répondre."

Une situation "risible" pour Edwige Diaz, candidate et responsable du RN en Gironde. 

Cette attitude pointe l'incohérence du Modem qui depuis 2012 n'a jamais présenté de candidat à St-Savin, que ce soit aux municpales ou départementales. 
Edwige Diaz

Elle ne voit dans le Modem " qu'un parti supplétif des Républicains ou du PS et maintenant d'En Marche. " A propos du soutien au maire sortant socialiste, et par ailleurs élu au département, elle y voit "une opposition de pacotille, on ne peut pas se dire opposant du PS au conseil départemental et voler à son secours pour les municipales. "

Selon les circonstances, le Modem se réserve encore la possibilité de renouveler le front républicain entre les deux tours, selon les scores des candidats RN, notamment dans le Médoc et dans le nord Gironde.
 

Sur le même sujet

Les + Lus