Pesticides : la Gironde se voit décerner les "Glyph'Awards" ironiquement

Les produits phytosanitaires sont toujours largement utilisés en Gironde. Le département est même l'un des plus gourmands de France. C'est ce que révèle aujourd'hui l'association ""Générations futures " dans son palmarès des départements qui achètent le plus de pesticides.

 
La carte de France et la Gironde dans le rouge : 3154 tonnes de pesticides utilisés en 2017
La carte de France et la Gironde dans le rouge : 3154 tonnes de pesticides utilisés en 2017 © FTV
La Gironde, quasiment sur le podium des départements français les plus accros aux pesticides selon le classement de  " Générations Futures ".   L'association nationale référente décerne les "Glyph'Awards" d'or, d'argent et de bronze ainsi que leurs accessits aux départements qui arrivent en tête du classement pour les ventes de glyphosate!
Le département arrive derrière le Vaucluse, la Réunion et la Martinique. L'association explique : " Nous avons décidé de « récompenser » ironiquement ces départements les plus accros à cet herbicide le plus vendu au monde: ce sont les « Glyph’Awards » qui se verront décernés chaque année "
La Gironde : 2e département métropolitain sur le podium des champions des pesticides
La Gironde : 2e département métropolitain sur le podium des champions des pesticides © Francetv

Avec plus d'un kilo de glyphosate vendu par hectare en 2017, la Gironde est pointée du doigt.
Des chiffres bien au-dessus de la moyenne nationale.

Comment les données ont-elles été récupérés ? 


Pour établir ce palmarès, l'association écologique a compulsé des centaines de bases de données  : les données officielles de 2017 existantes issues de la fameuse BNVD (base de données des ventes des distributeurs) qui donnent les quantités des différents produits commerciaux pesticides vendus dans chaque département.
 

Encourager les bonnes pratiques vertueuses


En publiant ces cartes interactives, "Générations futures"  veut tirer la sonnette d'alarme dans un département où l'interprofession des vins de Bordeaux s'était engagée il y a 2 ans à réduire l'utilisation intensive de pesticides. On en est encore loin.
Pour Francois Veillerette, président de l'association, " Une mutation des cultures doit être mise en place. On est dans le peloton de tête et c'est inquiétant. Au-delà des promesses qui ont été faites, il faut tirer la sonnette d'alarme. "

Notre but : encourager les agriculteurs de ces départements à ne plus jamais vouloir recevoir cette ‘distinction’ et donc à diminuer ou supprimer leur utilisation de glyphosate.

Le classement établi par l'association écologiste montre aussi le degré d'intensité et de dangerosité des pesticides utilisés: perturbateurs endocriniens, substances cancérigènes, mutagènes ou reprotoxiques.  
Des centaines de données et des cartes consultables par le grand public sur internet. Elles seront actualisées tous les ans. 
 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement société agriculture économie