Rouvrir les plages du Médoc le 11 mai, c'est possible en toute sécurité selon Laurent Peyrondet

Laurent Peyrondet, maire de Lacanau et président de l'office du tourisme Médoc-Atlantique milite pour une réouverture des plages le 11 mai, à la sortie du confinement. Une réouverture en toute sécurité. Les 124 kilomètres de plages du Médoc devraient permettre de respecter la distanciation. 

La plage de Lacanau est fermée. C'est l'une des mesures prises par le gouvernement pour lutter contre le coronavirus.
La plage de Lacanau est fermée. C'est l'une des mesures prises par le gouvernement pour lutter contre le coronavirus. © Gilles Coulon
Pourquoi interdir les plages quand les villes seront accessibles? 
Laurent Peyrondet ne comprend pas qu'au 11 mai, le littoral médocain puisse rester fermé. 
Invité de notre journal ce samedi midi, le président de l'office du tourisme Médoc-Atlantique a expliqué sa position. 

Je ne voudrais pas qu'on nous traite d'irresponsables. On n'est pas dans la précipitation. Ca fait cinq semaines qu'on se prépare à ce déconfinement. 
On ne pourrait pas comprendre qu'on puisse se promener sur les Champs-Elysées à Paris ou faire ses achats rue Sainte-Catherine à Bordeaux mais pas sur nos plages. On peut tout à fait gérer le flux de gens qui vont venir prendre l'air et voir la mer. 


Selon le maire de Lacanau, ce sera même plus facile de faire respecter les distances et règles sanitaires sur les 16 kilomètres de plages à Lacanau et sur les 124 kilomètres du Médoc Atlantique. 

L'édile pourra compter sur les maîtres sauveteurs, les ambassadeurs des écoles de surf mais aussi sur les forces de l'ordre

Nous avons une police municipale. Nous avons eu des renforts de la gendarmerie. Viendront les CRS cet été . 


Laurent Peyrondet  table aussi sur le bon comportement des gens qui "auront été éduqués" après 8 semaines de confinement. 

 Nous ne sommes pas là pour dire on ouvre tout, on redémarre comme avant. Ce n'est pas le message.


Le maire de Lacanau envisage une "grande campagne de prévention". Il s'appuie sur les déclarations du Président de la République  jeudi  lors d'une conférence téléphonique, avec une vingtaine de maires. Emmanuel Macron a alors dévoilé les premières mesures du déconfinement. Il ne se ferait pas par région mais par territoire,  un « cadre national » serait posé qui « s'adaptera aux réalités de chaque territoire », avait alors expliqué l'entourage du chef de l'Etat à l'issue de la réunion.
Pour Laurent Peyrondet, "le couple préfet/maire annoncé pourra le faire fonctionner " et s'adapter aux particularités de littoral girondin. 

"On ne peut pas se comparer à une petite crique de Corse ou de Bretagne. 

Un sentiment partagé  par cette Canaulaise interrogée par notre équipe ce samedi matin : 

Je pense que les gens ont tellement eu peur que ce sera facile de faire respecter les règles. On a une grande surface de plage. On pourra s'espacer et on a pris l'habitude des distances. 

Les plages aquitaines sont fermées depuis le 19 mars. 


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus santé société littoral aménagement du territoire environnement
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter