Semaine de dépistage du Sida : près de 245 tests réalisés sur toute la Gironde

Samedi 30 novembre s'achève la Semaine de dépistage du Sida, organisée par le département de la Gironde. Des tests du VIH gratuits sont proposés sur différents sites du département. 

Par Margaux Dubieilh et Julie Chapman

Depuis le début de la semaine, près de 245 tests ont été effectués sous les tentes rouges du Centre gratuit d'information, de dépistage et de diagnostic. 

L'événement est organisé en partenariat avec seize associations girondines et soutenu par l’Agence Régionale de Santé, le Comité de Coordination Régional de lutte contre l’infection due au Virus de l’Immunodéficience Humaine (COREVIH), ainsi que la mairie de Bordeaux. 

"Nous organisons ces journées pour sensibiliser le grand public, rappeler la nécessité de se protéger et de se dépister régulièrement", rappelle Corinne Vincent, chargée de mission CeGIDD.

Si ces semaines permettent de détecter des cas de VIH, elles ont surtout vocation à sensibiliser la population aux risques de contraction. Pour toucher un maximum de personnes, les tentes rouges se sont donc installées à Bordeaux, Pessac, Talence ou Libourne.
 


Pas d'attente


Pour se faire dépister, il suffit de répondre à quelques questions posées par un des chargés de missions, puis de passer au test. Le résultat tombe quelques minutes plus tard.

"Au total, ça prend quinze minutes. Il y a déjà le stress quand on fait un dépistage. Il est encore plus grand pendant l'attente du résultat, donc nous voulons leur donner rapidement ", détaille Joann PLusalainet, chargée de prévention ENIPSE.

Parmi les personnes réunies sous la tente rouge, place Stalingrad, à Bordeaux, Ondeline, étudiante en droit, vient se faire dépister."Ca fait un moment que je ne l'avais pas fait, j'ai fait quelques erreurs depuis et je préfère faire une piqûre dans le doigt et être certaine."
 
 

Pas de baisse


En Nouvelle-Aquitaine, 1063 personnes ignorent qu'elles sont séropositives, dont 500 en Gironde. Cette année, en France, près de 6 600 dépistages par le CeGIDD ont révélé la présence du VIH sur 17 000 consultations.

"Contrairement aux idées reçues, nous ne constatons pas de disparition du VIH. Chaque année, 6 000 personnes sont contaminées par le VIH, c'est un chiffre stable depuis plusieurs années", explique Corinne Vincent. 

Des idées reçues qui ont parfois la peau dure malgré les campagnes de sensibilisation. "Encore aujourd'hui, on ne fait pas toujours attention, on se croît plus fort. Mais le sida ne se guérit pas, donc vaut mieux prévenir que guérir", conclut Ondeline. 

En dehors de cette semaine, le CeGIDD propose des consultations quotidiennes gratuites sur le dépistage et diagnostic du VIH et des autres IST. 

 

Sur le même sujet

Les + Lus