Tradition ► la fête des bœufs gras de Bazas attire la foule et les gourmands

Loin d'être tombé aux oubliettes, ce défilé des plus beaux spécimens de la race bazadaise attire de plus en plus. La preuve encore ce jeudi. Et voilà 700 ans que ça dure dans cette commune du sud Gironde. 
Le défilé dans la ville, les boeufs tiennent la vedette.
Le défilé dans la ville, les boeufs tiennent la vedette. © Maïté Koda
Forcément, le soleil en rajoute. Mais de toute façon, à Bazas, chaque jeudi précédant Mardi Gras, les visages sont tout sourire, la musique descend dans la rue. C'est la célèbre Fête des bœufs gras au cours de laquelle sont présentés les plus beaux spécimens de la race bazadaise. Et ça dure depuis.... 1283. Autant dire que la tradition est tenace au son des fifres et tambours.
 
13 h 30 : le cortège se met en marche. Cet habitant de Bazas, dans le sud Gironde, commente en assistant au défilé :

Magnifique. Regardez, ils ont cinq ou six ans. Là, le dos plat, ce derrière, cette poitrine énorme !

Il parle bien des boeufs qui avancent lentement. Les éleveurs autour de Bazas sont fiers de montrer les plus beaux animaux de leur cheptel. Des petites bêtes de 800 kilos pour les plus jeunes de trois ans, mais elles peuvent dépasser largement la tonne à l'âge de six ans. Parés de rubans et de couronnes fleuries, les bœufs défilent dans les rues de la ville, avant d’être jugés par des experts.

Quelles sont les fameuses qualités de cette viande ? La réponse ici ►

 

Préserver une race locale

Dans les rues étroites pour arriver sur la grande place, les fifres et les tambours devancent les boeufs, les tchanquayres défilent devant les chars, du haut de leurs échasses. Nous sommes en pays gascon !
Dans le cortège, il y a les représentants de la confrérie du boeuf, en habit, comme Christian Manseau, de Birac près de Bazas. L'ancien éleveur est aujourd'hui retraité mais il est toujours là prêt à se mobiliser pour cette race.

Je suis là pour défendre et promouvoir la race, c'est la meilleure et on est pas chauvin !! 
Christian Manseau - confrérie du boeuf de Bazas -

Il savoure déjà le succès de cette édition 2020 : "Je pense qu'il doit y avoir 6000 personnes, plus que les autres années. Le temps nous va ! "
 

Voir cette publication sur Instagram

La fête des bœufs gras a célébré cette année sa 737e édition. Depuis 1283, les bœufs défilent dans la ville, s’arrêtant devant chaque boucherie, avant d’élire le Roi Bœuf. Ils sont accompagnés des échassiers bazadais, et de jeunes filles vêtues de costumes traditionnels. 🐮🐂🎉 #bazas #terroir #food #cows #fete #boeufs #gironde #tradition

Une publication partagée par France 3 Aquitaine (@france3aquitaine) le



La tradition du défilé des boeufs a gagné en vigueur et le lycée agricole de Bazas semble bien y être pour quelque chose. Les jeunes, qui viennent y étudier, sont là. De jeunes filles ou garçons qui s'occupent des animaux. Et leur famille venue de toute la région vient grossir les rangs des visiteurs. 

Allant de paire avec le défilé, le traditionnel arrêt des éleveurs devant les boucheries qui vendent leur viande. Les visiteurs gourmands ont déjà passé commande et réservé leur table depuis des jours pour déguster une bonne entrecôte.  

Les bœufs patientent, place de la cathédrale. Le prêtre de Bazas leur donne la bénédiction.
L'un d'entre eux plus que les autres fera la fierté de son éleveur puisqu'il sera désigné Roi Boeuf. La journée se termine par un banquet où l’on peut déguster cette fameuse viande persillée.

Voir cette publication sur Instagram

Incredible weather for Fête des Boeufs Gras in Bazas!

Une publication partagée par Culinary Travel In SW France (@aquitainetravelguide) le

 

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agriculture économie tradition culture fête des bœufs gras fêtes locales événements sorties et loisirs