Arborétum de La Jonchère (87) : lancement d'un inventaire des murets en pierres sèches

Formation de bénévoles de l'association Pierres et arbres de La Jonchère par Philippe Deubel, artisan spécialisé en murets en pierres sèches / © Isabelle Rio - France 3 Limousin
Formation de bénévoles de l'association Pierres et arbres de La Jonchère par Philippe Deubel, artisan spécialisé en murets en pierres sèches / © Isabelle Rio - France 3 Limousin

C'est une opération de grande ampleur qui est lancée sur l'arborétum de La Jonchère, l'inventaire du patrimoine bâti, soit près de 3km de murets en pierres sèches au charme remarquable. Au coeur de la forêt domaniale, les 70ha de l'arborétum pourraient être classés dans les mois à venir par l'état.

Par Isabelle Rio

L'arborétum est connu pour ses essences d'arbres remarquables, tant du Limousin que plus exotiques, comme un séquoïa, qui aura 120 ans en 2017. Le cadre offre beaucoup de charme, qu'on doit aussi au patrimoine bâti. Le système hydraulique, mis en place à l'origine pour alimenter les plantations des pépinières, est entouré de pierres. Des constructions en pierres sèches comme l'ensemble des murets, murs de soutènement ou de clôture qui tapissent l'ensemble de l'arborétum. 

Inventaire du patrimoine bâti à l'arborétum de La Jonchère


Ces murets livrent aussi l'histoire du lieu, comme nous le raconte Philippe Deubel, Artisan spécialisé dans les murets en pierres sèches. Son expertise permet l'inventaire de l'ensemble de ce patrimoine bâti. Un travail fastidieux pour localiser, décrire et en faire une représentation. La tâche est complexe et nécessite une méthodologie précise.  Des bras aussi. Philippe Deubel fait confiance aux bénévoles de l'association Pierres et arbres de La Jonchère Saint Maurice, ainsi qu'aux marcheurs qui se porteront volontaires pour procéder à cet inventaire dans les semaines à venir.
L'appel devrait être lancé prochainement dans la revue de la commune
.

VIDEO : Interview de Philippe Deubel, artisan spécialisé en construction de pierres sèches
Philippe Deubel, Artisan et fondateur de l'association Pierres en marche - basée à Toulx-Sainte-Croix en Creuse. Interview Isabelle Rio Thomas Milon - France 3 Limousin

 

Un arborétum créé en 1884

Henri GERARDIN et André LAURENT, paysagistes, fondent sur un peu plus de 6ha la pépinière de l'étang. Elle a alors pour vocation de produire des plants d’essences forestiers pour le reboisement du Limousin. Des essences exotiques sont ensuite installées à titre de démonstration et pour mesurer leurs facultés d’adaptation à notre sol et notre climat. Une autre pépinière est créée à cette époque à quelques distances, plus vaste et spécialisée dans les arbres fruitiers et d’ornement. Ces deux pépinières ont connu un développement important et ont obtenu des récompenses prestigieuses, comme un séquoïa (photo ci-dessous), né dans un parc de l'ouest américain devenu vedette de l'exposition universelle à Saint-Pétersbourg en 1897.

Laissées à l’abandon de 1914 à 1931, les pépinières sont rachetées pour les sauvegarder par la Société Forestière de l’Etang de la Jonchère, constituée de pépiniéristes. Ce n’est qu’en 1938 que l’on peut parler d’arboretum. En 1988, la gestion en incombe à l’Office National des Forêts.

L'arborétum constitue, avec ses 70 ha de plantations, la forêt domaniale des Monts d’Ambazac. Il est accessible au public qui peut le visiter librement en toute saison. Il a un rôle pédagogique très important puisqu’il présente des espèces du Limousin et d'autres, exotiques, pour beaucoup centenaires. Beaucoup sont originaires de la côte Ouest d’Amérique du Nord (témoignant de l’acclimatation de ces espèces), ce sont les sujets les plus hauts, les plus gros de l’arboretum. D’autres viennent des pays asiatiques au développement inégal et aussi du pourtour méditerranéen.
Voici quelques arbres que vous pourrez rencontrer lors de votre visite : Muscadier de Californie, If à prune du Japon, Cunninghamia de Chine, Tulipier de Virginie, Sapin gracieux, Tilleul argenté, Pin parasol Japonais…et bien d’autres.

Visite libre ou commentée par un guide de l'Office National des Forêts (sur réservation).  Accés par Ambazac et La Jonchère Saint Maurice. 

Sur le même sujet

Les + Lus