Coup de pouce à l'aide juridictionnelle en Haute-Vienne

Publié le Mis à jour le
Écrit par Annaick Demars
durée de la vidéo: 02 min 07
Coup de pouce à l'aide juridictionnelle en Haute-Vienne ©F3 Limousin

En 2017, de nouvelles permanences sont mises en place à la Maison de l'Avocat de Limoges et une convention va être signée pour aider le justiciable à remplir sa demande d'aide juridictionnelle, cette indemnité versée par l'Etat en cas de procès.

Un divorce, une plainte ou un conflit avec l'employeur, autant de procédures qui coûtent de l'argent. Une solution pour les justiciables qui ont peu de ressources : l'aide juridictionnelle accordée par l'État.
A la Maison de l'Avocat de Limoges (située 8 place Winston Churchill), une salariée de l'UDAF, l'Union Départementale des Actions Familiales, se tient à la disposition du public trois fois par semaine gratuitement pour aider à constituer ces dossiers d'aide juridictionnelle. 

Car plus vite le dossier est déposé, plus vite il est instruit et plus vite on sait si la procédure sera financée ou non par l'Etat. En effet, en cas de rejet de la demande d'Aide Juridictionnelle, le justiciable devra payer l'intégralité des honoraires de l'avocat.

" On est à peu près à 8000 demandes par an et donc de décisions rendues [en Haute-Vienne]

explique Vanessa Dourdet-Grosgeny, Directrice adjointe des services de greffe à la Cité Judiciaire de Limoges.

Le dossier de l'aide juridictionnelle avait fait l'objet d'une longue grève des avocats en 2015, au terme de laquelle les avocats ont obtenu une revalorisation de l'unité de base du barème de leur rémunération. Par ailleurs, le Ministère de la Justice avait accepté de supprimer la taxation des avocats initialement prévue par le projet de loi de finances 2016 pour financer le dispositif de l'aide juridictionnelle.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.