Dépakine : le géant pharmaceutique Sanofi refuse d'indemniser les familles

La dépakine, médicament contre l'épilepsie est au cœur d'un scandale qui pourrait toucher près de 35 000 enfants, dont 39 aujourd’hui répertoriés en Haute-Vienne. Sanofi, le géant pharmaceutique qui le commercialise, refuse d'indemniser les familles.
 
Axel, 21 ans, est atteint d'autisme. Dysmorphie faciale, malformation des membres, problèmes cardiaques, il cumule les complications. La cause de ses affections, la dépakine.Un médicament prescrit contre l'épilepsie pris par sa mère pendant sa grossesse.
 

Un traitement qui se révèlera très dangereux


Depuis 1967, l'A.N.S.M,  l'Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des Produits de santé estime à près de 35 000 le nombre d'enfants touchés.
La famille d'Axel, elle, l'a découvert par hasard grâce à l'association Apesac lors d'une émission de télévision.
 

Sanofi refuse de dédommager les victimes


Le laboratoire Sanofi, qui commercialise la dépakine, a annoncé par un communiqué mercredi dernier 16 janvier, qu'il refusait de dédommager les victimes, rejetant la faute sur l'Autorité de Santé. L'organisme d'indemnisation a vertement réagi ce jeudi. Le dossier d'Axel pourrait enfin être traité d'ici un mois avant le début d'une longue procédure judiciaire contre Sanofi. 
Dépakine : Le géant pharmaceutique Sanofi refuse d'indemniser les familles ©france 3 limousin
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société