Du flair pour dépister le cancer du sein

Des chiens pour dépister le cancer
L'institut Curie s'associe à un dresseur de chiens Haut-Viennois pour une étude innovante consacrée au dépistage du cancer du sein. - François Clapeau, Thmas Milon.

L'institut Curie s'associe à un dresseur de chiens haut-viennois dans une étude innovante.

Par François Clapeau

Le projet a été baptisé «K Dog».
Le principe est simple : utiliser l’odorat du chien pour détecter une tumeur, un cancer du sein.
 

Témoignages


Cette recherche peut surprendre. Pourtant, l’homme fait déjà confiance aux chiens pour retrouver de la drogue ou des explosifs...

De plus, la méthode fait déjà ses preuves dans d’autres pays pour dépister le cancer de la prostate. Et plusieurs revues scientifiques ont publié des témoignages de patientes qui ont vu leur animal de compagnie changer de comportement avant la détection de la maladie par des moyens conventionnels.
 

Premiers essais en Haute-Vienne


De premiers tests ont débuté pour démontrer l’efficacité d’un dépistage «transcutané».
Une compresse est mise en contact avec une tumeur ; c’est cette compresse que le chien doit flairer (l'animal ne sera jamais en contact avec une patiente).

L’opération se déroule en Haute-Vienne, à Magnac-Laval, dans une ancienne caserne militaire.

Elle est menée par Jacky Experton, un spécialiste du dressage qui a longtemps travaillé dans l’armée pour détecter des explosifs à travers le monde entier. C'est un habitué des "molécules odorantes volatiles". Aujourd’hui, il vit cette expérience comme une nouvelle aventure.
 

Pour quel dépistage ?


Si elle aboutit, l'étude permettra de donner une nouvelle possibilité de dépistage en France, mais elle devrait surtout aider à dépister des femmes dans des pays peu médicalisés où l'accès aux soins est difficile. 

Les phases de tests devraient prendre fin en début d’année prochaine,  avec une période d’essais cliniques qui pourrait durer plusieurs années.

Pour aller plus loin, voici les explications d’Isabelle Fromantin, infirmière et docteur en sciences, chercheuse à l’Institut Curie.

Des réticences ? 
 
Des chiens pour dépister le cancer : des réticences ?
Interview d'Isabelle Fromantin, infirmière et docteur en sciences, Institut Curie. - Patricia Chalumeau

Quelles sont les capacités du chien ?
 
Des chiens pour dépister le cancer : quelles sont leurs capacités ?
Interview d'Isabelle Fromantin, infirmière et docteur en sciences, Institut Curie. - Patricia Chalumeau

Déjà des témoignages ?
 
Des chiens pour dépister le cancer : déjà des témoignages ?
Interview d'Isabelle Fromantin, infirmière et docteur en sciences, Institut Curie. - Patricia Chalumeau


Quels objectifs ?

Des chiens pour dépister le cancer : quel objectif ?
Interview d'Isabelle Fromantin, infirmière et docteur en sciences, Institut Curie. - Patricia Chalumeau

 

Sur le même sujet

Les + Lus