En Limousin, la hausse du prix du papier fait souffrir les acteurs du secteur

Publié le
Écrit par Noëlle Vaille .

Depuis juin 2021, le secteur du papier est en crise. Les prix ont doublé en un an. Les différents acteurs du secteur craignent de ne pas voir la situation s'améliorer avant plusieurs mois.

C’est l’une des conséquences de la multiplication des achats en ligne et autres commandes effectuées sur internet : le carton et le papier, sont devenus plus chers. Un coup dur pour les imprimeries où les stocks se sont transformés en véritable trésor. Le prix de la tonne de papier a en effet doublé en un an. Conséquence, les professionnels sont inquiets pour leur avenir.

Un papier c’est entre 20 et 30% du devis global, donc comme il y a eu une augmentation de la moitié du prix du papier vous imaginez ce que ça peut donner.

Ludovic Duché, directeur commercial Rivet Presse Edition

Impossible de répercuter directement cette hausse sur les clients. Cet imprimeur limougeaud tente donc d’ajuster ses coûts de production, notamment pour les magazines : « On a été obligé de changer le grammage, la qualité, mais certains papiers nous posent des problèmes ».

 Moins de pages

D’autres choisissent carrément de réduire le nombre de pages ou le nombre d’exemplaires imprimés. C’est le cas du journal Le Populaire du Centre :

Les Amazon et les plates-formes internationales qui distribuent à domicile utilisent du carton. Et ce carton prend la pâte à papier qui auparavant été destinée principalement à la papeterie.

Olivier Chapperon, rédacteur-en-chef du Populaire du Centre

Résultat : des besoins qui augmentent et des prix qui s’envolent.

Cette crise qui dure maintenant depuis plus d’un an a aussi des répercussions chez les petites maisons d’édition indépendantes. Elles doivent trouver des astuces pour survivre : « Sur un petit livre à 10 € (…) On a fait le choix de revenir à une reliure et une couverture carton plus simples », expliquent Zad et Jean Didier qui dirigent les Editions Utopique en Corrèze.
Une situation difficile et pour l’heure aucune amélioration n’est prévue dans ce secteur.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité