Fabienne Balussou nommée préfète de Haute-Vienne

Publié le
Écrit par Jules Boudier
Fabienne Balussou, nouvelle préfète de la Haute-Vienne, lors de son départ de la sous-préfecture de Vichy.
Fabienne Balussou, nouvelle préfète de la Haute-Vienne, lors de son départ de la sous-préfecture de Vichy. © PHOTOPQR/LA MONTAGNE/MAXPPP

A 48 ans, l'ancienne préfète de Haute-Saône a été désignée par le Conseil des ministres pour remplacer Seymour Morsy, en poste depuis 2018. Sa nomination signifie que, pour la première fois, tous les postes de préfet du Limousin sont occupés par des femmes.

Originaire de Valenciennes, dans la Drôme, Fabienne Balussou a commencé sa carrière dans l'administration pénitentiaire, avant d'intégrer le corps préfectoral en 2008. D'abord sous-préfète de Die, elle est, de 2010 à 2012, directrice de cabinet du préfet de la région Auvergne.

Elle devient ensuite sous-préfète de Vichy, avant de décrocher son premier poste de préfète en Haute-Saône en 2018. Nommée mardi en Conseil des ministres, elle prendra ses fonctions en Haute-Vienne dans les prochains jours, pour devenir la deuxième femme à occuper le poste dans le département.

Féminisation du corps préfectoral

Pour la première fois, les trois préfectures du Limousin sont dirigées par des femmes. Un marqueur dans l'histoire de cette fonction historiquement très masculine. Fabienne Balussou rejoint Salima Saa (Corrèze) et Virginie Darpheuille (Creuse), toutes deux nommées en 2020. A cela s'ajoute la prise de poste en 2019 de Fabienne Buccio à la préfecture de Nouvelle-Aquitaine.

Autant de nominations qui s'inscrivent dans le processus de féminisation du corps préfectoral engagé par différents gouvernements depuis 2007. Processus qui s'est accentué depuis le début du quiquennat Macron. Depuis la première préfète Yvette Chassagne en 1981, les femmes représentaient autour de 5% du corps préfectoral jusqu'à la loi dite "Sauvadet" en 2012. Le texte imposait un taux minimum de chaque sexe parmi les personnes nommées aux postes de l’encadrement supérieur de l’Etat. 

Aujourd'hui, la tendance s'accentue, et la part des femmes parmi les préfets tourne autour de 30%.

 

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.