Festival Graines de rue en Haute-Vienne : l'art est public

Publié le

24e édition d'un festival qui d'année en année a su s'installer dans la paysage culturel Limousin.

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022

Le weekend de la Pentecôte est une rendez-vous traditionnel en Haute-Vienne pour tous les amateurs des arts de la rue. Dans le nord du département, Bessines-sur-Gartempe se transforme en scène géante et cela depuis près d'un quart de siècle. 

Cette année le festival aura lieu du 2 au 5 juin. 

Pour cette 24ème édition, nous vous invitons à goûter au plaisir toujours réinventé des émotions partagés avec toutes les équipes présentes où la curiosité, la singularité, l’éclectisme et l’exigence seront à l’honneur.

Françoise Trillaud, Directrice artistique

Un festival à taille humaine 

Graines de rue a tout d'un grand festival et malgré tout il demeure à taille humaine, en milieu rural, ancré dans un territoire. C'est aussi un festival familial, résultat d'une programmation étudiée pour plaire à tous les publics. Les troupes amateurs côtoient les troupes professionnelles venus de la France entière et d'Europe. Un objectif est affiché : mettre à l'honneur les arts de la rue et la création dans l'espace public avec ces mots comme un slogan répété : 

L'ART EST PUBLIC 

Durant les 4 jours du festival, ce sont 21 compagnies et huit groupes de jeunes qui présenteront leurs spectacles. 

Les jeudi et vendredi sont traditionnellement réservés aux élèves des établissements allant de la crèche au lycée sans oublier l'Ehpad de Bessines-sur-Gartempe. Lors de cette 14e édition environ 2500 élèves seront accueillis et 5000 spectateurs sont attendus. 

Pour que ce festival puisse exister 50 à 70 personnes dont grand nombre de bénévoles sont indispensables. 

Les coups de coeur de Françoise Trillaud, directrice artistique 

Samedi 4 juin à 16.00 

Ce qu'en dit la compagnie : 

Toyo c’est un tuyau de chantier, tout froid tout raide, tout creux… quelle aubaine ! Coline la violoniste, fait chanter Toyo ; toutes sortes de sons semblent sortir de lui… Gillou apprivoise Toyo, ils s’adoptent immédiatement et comme Gillou est très, mais alors vraiment très souple, il se glisse à l’intérieur et s’y installe tel le Pagurus Bernardus… plus connu sous le nom de bernard-l’hermite.

Les colporteurs

  • « BIEN, REPRENONS », COLLECTIF INTERNATIONAL DU MUERTO COCO 

Samedi 4 juin à 19.30


« Bien, reprenons » se situe quelque part entre théâtre, musique live et création radiophonique. La poésie se mêle à l'humour et à l'absurde sans jamais oublier la dimension sensible. 

Ce qu'en dit la compagnie : 

Un musicien remonte à la première mesure et rejoue la partition de sa vie, l’histoire de sa quête pour se construire musicalement, trouver sa place, identifier ses limites et apprivoiser ses doutes. On y parle entre autres de pédagogie poussiéreuse de conservatoire, de repas de famille, de flûte à bec et de conseillers pôle emploi, de « est-ce-que-vous-êtes-chauds- Carcassonne ?!!!!! » et d’une possible réincarnation en homard bleu d’Atlantique.

Collectif international du muerto coco

  

  • ABSOLUMENT LIBRE, LE GRAND COLOSSAL THÉÂTRE 

Dimanche 5 juin à 16.30 

 Absolument libre, est un spectacle à tiroirs, une succession de micro-fictions entre lesquelles le public est absolument libre de trouver des liens, une unité ou un message. 

 "Spectacle de rue à géométrie variable, Juke-box à nouvelles corona-compatible Sorte de juke-box de nouvelles mêlant texte et improvisation où il sera question, entre autres, de temps difficiles, de coup de foudre, de prise d’otage, de braquage, de voyage de noce, de chiens fougueux, de maladies incurables, de sombrero mexicain et de confidences"

Après ces mois de restrictions, nous proposons tout ce que nous n'avons jamais osé faire.

Le Grand colossal

Pour en savoir plus sur la programmation, cliquer ici 

France 3 Nouvelle-Aquitaine est partenaire de la 24e édition du festival Graines de rue.