Haute-Vienne : des piscines municipales réduisent la température de l'eau et les heures d'ouverture

Publié le Mis à jour le
Écrit par Nina Santi avec Cécile Descubes

Dès le 16 juin, la piscine municipale de Beaublanc de Limoges étend ses horaires d'ouverture en raison de la canicule. Mais cette bonne nouvelle ne durera pas car des restrictions d’horaires d'ouverture vont être mises en place à Limoges et dans certaines localités voisines. La municipalité et les communautés de communes cherchent à faire des économies.

A partir de jeudi 16 juin et jusqu'à vendredi 17 juin, la piscine municipale de Beaublanc de Limoges allonge ses horaires en raison de la canicule. Une bonne nouvelle qui en cache une mauvaise puisque des restrictions d’horaires vont s'appliquer les prochains jours dans les 3 piscines municipales et dans certaines localités du département de la Haute-Vienne. Les températures des bassins vont aussi être abaissées. Objectif : faire des économies financières pendant l'été.

Réduction des coûts énergétiques 

Cet été, la ville de Limoges a pris plusieurs mesures pour réduire les coûts financiers de ses piscines municipales. Les piscines sont énergivores et le prix de l’énergie ne cesse d'augmenter, un constat qui a amené la municipalité de Limoges et certaines communautés de communes à baisser la température des bassins. La piscine de Beaublanc n'y échappe pas : la mairie a aussi décidé de chauffer ses bassins à 2 degrés de moins, passant de 28 degrés à 26 degrés. 

Le personnel municipal et les usagers se plaignent de cette situation car l'eau froide n'est pas adapté aux personnes âgées et celles à mobilités réduites. 

Diminution des équipes

Pour réduire la facture finale liée au fonctionnement d'une piscine municipale, les gestionnaires de piscines réduisent aussi leurs personnels saisonniers. A Saint-Léonard-de-Noblat, la direction de la piscine Aqua'Noblat a décidé de baisser le recrutement de ses maîtres nageurs saisonniers en passant de 5 maîtres-nageurs en juillet-août lors des années précédentes à seulement 2 nouvelles recrues pour cet été : un maître-nageur et un surveillant de baignade. Le centre Aqua'Noblat est d’ailleurs déjà handicapé par l'augmentation du prix de l'énergie : son budget pour chauffer les bassins est passé de 175 000 euros à 285 000 euros. Sans parler des dernières années Covid qui ont contraint le centre aquatique de fermer pendant de longs mois, ou d’être autorisé à ouvrir uniquement 1h30 par jour, sans toucher aucunes subventions de l'Etat.

Le lundi et le vendredi, on sera ouverts de 14 heures à 19h30. Avant on était ouverts de 10 heures à 19 heures.

Céline Rebeyrat

Directrice du centre aquatique Aqua'Noblat

Qui dit réduction de personnel, dit aussi diminution de la plage horaires d'ouverture des piscines : A Saint-Léonard-de-Noblat, le centre aquatique Aqua Noblat a réduit de 5 heures son amplitude d'ouverture, et du côté de Limoges, la piscine de Beaublanc va perdre 2 heures d'ouverture cet été. La piscine municipale de Beaublanc sera le seul bassin municipal ouvert cet été à Limoges.

Si certaines réduisent leurs horaires, d'autres ferment carrément. C'est le cas de la piscine couverte des Casseaux (fermée du 27 juin au 4 septembre inclus) et de la piscine de Saint-Lazare, un site familiale très fréquenté l'été qui fermera durant tout toute la saison estivale, au plus grand désarrois de ses usagés :

Je viens juste d'apprendre la fermeture estivale, je suis un peu déçue. J'habite juste à côté donc pour moi c'est vraiment l'idéal, il y a la petite pataugeoire pour les enfants, la grande piscine pour les plus grands

Laurence

Habituée de la piscine de Saint-Lazare

Je pense que c'est très dommage car c'est un endroit très adapté pour les enfants. Je sais pas trop où je vais me diriger à Limoges, peut-être sur Saint-Pardoux ou Saint-Junien car il y a des piscines avec des toboggans pour les enfants qui sont vraiment bien

Laure

Usagère de la piscine de Saint-Lazare

"Baisse de fréquentation"

La mairie de Limoges justifie son choix de fermer la piscine de Saint-Lazare pendant les deux mois d'été en témoignant d'un manque de fréquentation. Sylvie Rozette, l'adjointe au maire chargée des Sports explique : "On a diminué l'amplitude horaire toujours force de certains constats. Quand on ouvre à 10 heures du matin pour 5 nageurs, est-ce que c'est cohérent, est-ce que c’est raisonnable ? Je ne crois pas". 

La fréquentation des piscines municipales n’est plus du tout la même que ce qu'elle était à une époque

Sylvie Rozette

Adjointe au maire de Limoges chargée des Sports

Manque de maîtres-nageurs sauveteurs

Selon la Mairie, la crise du Covid aurait aussi des conséquences sur les difficultés de recrutement des maîtres-nageurs sauveteurs. Sylvie Rozette ajoute : " Aujourd'hui il est très difficile de recruter des maîtres-nageurs sauveteurs et on n'est pas les seuls car toutes les villes en France s'en plaignent. Entre les plages qu'il faut surveiller, les lacs et les piscines municipales, on arrive plus à recruter de maîtres-nageurs sauveteurs parce que pendant le Covid ces formations n'ont pas eu lieues donc on a moins de gens formés".

Retrouvez l'intégralité du reportage ici: 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité