Incendie d’un train en Haute-Vienne : tout sera réparé dans une semaine

Les conséquences de l’incendie qui s’est produit vendredi 28 mai seront limitées. La voie de chemin de fer sera réparée dans une semaine. Le chantier de rénovation de la ligne POLT va lui aussi reprendre rapidement.

Le train usine a pu rouler lentement jusqu'à a gare de triage de Puy Imbert
Le train usine a pu rouler lentement jusqu'à a gare de triage de Puy Imbert © Nassuf Djailani

La fumée était visible à plus de 20 kilomètres à la ronde. C’est un train usine composé de beaucoup de caoutchouc et d’huile qui a brûlé vendredi 28 mai sur la commune de Saint-Hilaire-Bonneval (Haute-Vienne) alors qu’il rentrait à sa base pour le weekend. Ce train de dernière génération était utilisé pour rénover le ligne Paris-Orléans-Limoges-Toulouse (POLT)

Grâce à l’intervention rapide des pompiers, seule une quarantaine de mètres sur 200 a été détruite.

Réparation de la voie

La voie de chemin de fer a été endommagée sur 56 mètres. Les rails, le ballast et les caténaires vont devoir être remplacés.

Et puisque le train qui a subi l’incendie a pu rouler malgré tout jusqu’à sa base de Limoges, les travaux de réfection de la ligne vont débuter dès la nuit prochaine. La bonne nouvelle est qu’ils ne dureront qu’une petite semaine. 

En attendant, les liaison Paris-Toulouse ne se font que sur la voie 1 en alternance. Les retards n’excèdent pas une quinzaine de minutes selon la SNCF.

Pour les liaisons régionales, quelques bus de substitution sont encore possibles.

Rénovation de la ligne POLT

Le train usine qui a brûlé était utilisé pour la rénovation de la ligne POLT. Elle doit permettre d’augmenter la vitesse entre Paris, Limoges, Brive et Toulouse et de mettre Limoges à 2h50 de Paris d’ici 2026.

La société ETF, en charge de ces travaux, va mettre un autre train usine à la disposition des ouvriers. Il est un peu plus âgé que celui qui a brûlé mais permettra de reprendre très rapidement les chantiers.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
incendie faits divers sncf économie transports travaux ferroviaires