• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Un laboratoire de recherche et du stockage d’uranium appauvri à Bessines

© France 3 Limousin
© France 3 Limousin

La multinationale française Orano (ex-Areva), spécialiste du nucléaire, installe un nouveau laboratoire à Bessines-sur-Gartempe. Sur le même site s’installeront aussi des entrepôts pour le stockage de grandes quantités d’uranium appauvri, 260 000 tonnes.
 

Par Christophe Bodin

Le chantier est en cours à Bessines-sur-Gartempe pour la construction du nouveau laboratoire d’Orano. La multinationale française – ex Areva – regroupe sur un même site différentes activités et installent son Centre d'innovation en métallurgie extractive (Cime).

Un immense laboratoire, 8 300m2 sur 3 niveaux, qui sera le 1er centre recherche et développement d'Orano pour la métallurgie et regroupera les 70 chercheurs déjà présents en Haute-Vienne.  Le Cime sera opérationnel au 1er semestre 2021.
 
Orano regroupe ses activités de recherche à Bessines-sur-Gartempe

30 millions ont été investi  pour que les chercheurs puissent travailler sur de nouveaux procédés, dont par exemple l'utilisation de bactéries pour extraire l'uranium. Ce laboratoire s'inscrit dans un projet plus vaste. Déjà en cours, le doublement du laboratoire Tubiana, sur la recherche médicale, et 2 hangars d'uranium appauvri en plus. Ce sont pas moins de 260 000 tonnes de ce matériau, déchet de l’industrie nucléaire, qui seront stockées à terme sur le site.

Les associations s'étaient battues contre cet entreposage, initialement limité à 199 000 tonnes. Des associations qui ne manquent pas de souligner que les réacteurs de 4ème génération, pour lesquels cette matière était prévue, viennent d'être abandonnés
 

Sur le même sujet

Des Bugatti de légende en Dordogne

Les + Lus