• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Afflux dans les centres de contrôle technique automobile

© Noëlle Vaille/France 3 Limousin
© Noëlle Vaille/France 3 Limousin

Après six mois de sursis pour cause de Gilets Jaunes les règles du contrôle technique automobile vont finalement se durcir à partir du 1er juillet.
Les automobilistes, notamment les possesseurs de véhicules diesel, commencent à affluer dans les centres de contrôle.

Par Pascal Coussy

C'est le petit cadeau de départ en vacances du gouvernement.
En décembre dernier il avait voulu apaiser la grogne des Gilets Jaunes, et notamment des automobilistes, en repoussant de six mois le renforcement des modalités des contrôles techniques.

Six mois plus tard les gilets jaunes sont moins nombreux sur les rond-points mais les automobilitses commencent à faire la queue dans les centres de contrôle technique pour faire réviser leurs véhicules.

Les nouvelles mesures de contrôle doivent entrer en vigueur le 1er juillet 2019.

Dans le colimateur du gouvernement les véhicules les plus polluants, notamment les vieux diesels, seront particulièrement contrôlés.

Le test sera toutefois adapté à l’âge du véhicule, pusique c’est la valeur d’homologation en vigueur pour le constructeur lors de sa première mise en circulation qui sera prise en compte.

L'objectif est de vérifier l'opacité des fumées de gazole, c'est-à-dire la quantité de particules émises par le pot d'échappement.

Les moteurs homologués à partir de la norme Euro 4 entrée en vigueur en janvier 2005 pour les nouveaux modèles et en janvier 2006 pour tous les véhicules homologués  devront passer la nouvelle épreuve.

La durée des contrôles, elle, ne devrait pas changer, mais il n'est pas exclu que certains centres en profitent pour augmenter légèrement leurs tarifs.
 
Afflux dans les centres de contrôle automobile
Après 6 mois de sursis pour cause de Gilets Jaunes les règles du contrôle technique automobile vont finalement se durcir à partir du 1er juillet. Les automobilistes, notamment les possesseurs de véhicules diesel, commencent à affluer dans les centres de contrôle. Intervenants : Aurélien Lebrun : contrôleur technique - France 3 Limousin - Philippe TANGER, Noëlle VAILLE

Sur le même sujet

Le prix Maison Rouge à Biarritz

Les + Lus