• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Agglomération de Limoges : la ceinture maraîchère monte d'un cran

© Gwendolina Duval - France 3 Limousin
© Gwendolina Duval - France 3 Limousin

Le maraîchage peri urbain prend de l'ampleur autour de Limoges. Début septembre 2017, une convention a été signée entre la Communauté d'Agglomération et plusieurs partenaires pour donner naissance à une véritable "ceinture verte".

Par Hélène Abalo

Circuits courts, pérennisation de l'économie locale, biodiversité, santé publique, emplois agricoles, cadre de vie… Voilà quelques-uns des enjeux de notre société aujourd'hui. Mettez tout cela dans un même panier, et vous avez le projet d'une ceinture maraîchère péri-urbaine. C'est ce qui est sur le point de voir le jour autour de Limoges. Initiée par Limoges Métropole, cette "ceinture verte" recouvre plusieurs domaines : l'environnement, l'économie et le social.


Un pôle d'activité maraîchère

Le projet est né d'un constat : l'offre en fruits et légumes est faible dans l'agglomération de Limoges. Seulement 23 maraîchers en 2016, non structurés, peu de débouchés structurés et des emplois fragiles. 

L'agglomération de Limoges, Interbio Nouvelle Aquitaine, l’Université de Limoges et la Chambre d’Agriculture de la Haute-Vienne se sont donc unis pour conforter la filière maraîchère aux portes de la ville. Pour que cette ceinture voie le jour, il a fallu agir sur plusieurs leviers : le foncier (pour trouver des terrains propices à la culture maraîchère), la formation (pour trouver les futurs maraîchers !), les débouchés (pour écouler les productions).


Un espace test

Automne 2017, un site premier site 10 hectares de terres cultivables est acquis. Au Mas du Puy à Verneuil, le terrain présente toutes les caractéristiques propices à la culture maraîchère : viabilisable, irrigable, pouvant accueillir à terme un point de vente et un centre de préparation), proche du lycée agricole des Vaseix, donc proche des candidats potentiels à l'installation et enfin, proche de la ville donc proche des débouchés et notamment celui de la restauration collective.


Projet à long terme

Ce premier pôle devrait entrer en fonction en 2018 avec les premières productions en 2019. Il s'agit d'un test, grandeur nature. Cinq à six lots seront confiés à des élèves du lycée agricole du Vazeix pour y mettre en place leurs projets. Si l'expérience s'avère concluante, l'étape suivante sera de trouver d'autres terres et d'autres projets dans des communes partenaires de l'agglomération pour constituer la véritable "ceinture maraîchère". 


Problème bio ?

La culture mise en place ne sera pas forcément tournée vers le bio. Problèmes techniques, formation non exclusive, manque de visibilité économique, certification des terres (qui auront ou non déjà été cultivées avec des pesticides. La réflexion à plus long terme est malgré tout engagée sur ces problématiques.


Une ceinture maraîchère autour de Limoges
Limoges Metropole a pour projet de créer une grande ceinture maraîchère en périphérie proche de la ville. L'agglomération vient d'acheter une terrain pour y installer des jeunes maraîchers issus du lycée agricole des Vaseix. Intervenants : Jean Gamond, maraîcher ; Alain Delhoume, vice-Président de Limoges Metropole et Marie-Claude Couty, bénévole chez Alternatiba - F3 Limousin - Gwendolina Duval, Matthieu Degremont, Mary Bernhard


Sur le même sujet

Réunion concernant les bassines

Les + Lus