"Ah mais c’est ça le jazz, c’est génial !" Avec Roberto Fonseca, Bertrand Belin ou Kaz Hawkins, le festival Éclats d'Émail conquiert le grand public

durée de la vidéo : 00h02mn20s
La 18ème édition du festival de jazz Eclats d'Email a été un succès, avec 11 500 spectateurs. ©Aurore Thibault, Valérie Agut, Nicolas Chigot

Pour sa 18ᵉ édition, le festival Éclats d'Émail a battu un nouveau record de fréquentation : 11 500 spectateurs sont venus au grand théâtre de Limoges cette année, au lieu de 9 000 en 2022. Entre Roberto Fonseca, Kaz Hawkins et Bertrand Belin, la programmation était riche et éclectique.

Des classiques enivrants de la musique cubaine, à des thèmes connus de tous, comme "Hey Jude" des Beatles... Roberto Fonseca et ses formidables musiciens ont conquis le public du grand théâtre de Limoges, ce vendredi 24 novembre, pour l'un des derniers concerts du festival de jazz Éclats d'Émail, qui se termine le 26 novembre.

Robert Fonseca, l'ancien pianiste du mythique Buena Vista Social Club

« C'est un pianiste virtuose et là, il avait des musiciens extraordinaires. J'adore. C'est la troisième fois que je viens le voir », précise une spectatrice, dont l'avis est partagé par une autre : « Vivifiant, extraordinaire. J’ai déjà prévu de le revoir à Tulle. »

Ancien pianiste du mythique groupe Buena Vista Social Club, formé en 1996, Roberto Fonseca incarne le renouveau du jazz cubain. Avec son dernier album La Gran Diversion, sorti en septembre 2023, il rend hommage à l'âge d'or de la musique cubaine, aux soirées endiablées à La Havane et à la Cabane Cubaine, le plus réputé des cabarets parisiens des années 1930.

Le virtuose est devenu un habitué des salles limougeaudes : « Je suis amoureux de ce festival. Il y a une bonne ambiance, le public reconnaît les morceaux et a envie de revenir. Bref, j’étais super content lorsque j’ai su que j’allais revenir à Limoges », confie-t-il.

Une programmation éclectique, avec Kaz Hawkins ou Bertrand Belin

Une nouvelle soirée réussie pour ce festival qui permet à la capitale de la porcelaine de célébrer l’automne au rythme du jazz depuis 18 ans. Cette année encore, Éclats d’Émail a proposé une vingtaine de concerts, avec des figures emblématiques et atypiques comme le Français Bertrand Belin ou la Nord-Irlandaise Kaz Hawkins.

« C’est vraiment un honneur de faire le concert d’ouverture. Je ne ressens pas trop de pression parce que le festival, tous ces bénévoles et toutes ces équipes m’ont si bien accueilli et soutenu. Je veux vraiment donner le meilleur de moi-même », a affirmé Kaz Hawkins, le 16 novembre à France 3.

Une programmation éclectique qui attire chaque année un nouveau public et fait découvrir au plus grand nombre la richesse et la diversité du jazz. « Ce qui est toujours intéressant quand on discute avec les spectateurs à la sortie des concerts, c’est quand ils me disent : "Ah, mais c’était ça le jazz, je ne savais pas, mais c’est génial !" Donc, on va essayer de continuer comme ça », explique Jean-Michel Leygonie, le directeur artistique du festival.

L’édition 2022 avait rassemblé plus de 9 000 personnes. Cette année, avec plusieurs concerts complets, Éclats d’Émail devrait avoir séduit près de 11 500 spectateurs. Une année record en termes de fréquentation, en constante progression.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité