Arnac-la-Poste : à 62 ans, un collectionneur va ouvrir un musée sur l’histoire du vélo en juin 2022

A la retraire, Jacques Beyly, collectionneur et passionné de vélo revient dans sa région d’origine pour installer un musée sur l’histoire du cycle à Arnac-la-Poste, commune située près de Limoges. L'ouverture est prévue en juin 2022.

Après avoir exposé dans toute la France, Jacques Beyly a choisi Arnac-la-Poste pour installer son musée d'histoire du vélo.
Après avoir exposé dans toute la France, Jacques Beyly a choisi Arnac-la-Poste pour installer son musée d'histoire du vélo. © Jacques Beyly

Il vient de finir le toit et attend un dossier de subvention de la région pour changer les fenêtres, faire la peinture et l’électricité... Bref, pour restaurer l’hôtel-restaurant d’Arnac-la-Poste, commune située à une cinquantaine de kilomètres de Limoges. Cet hôtel, il l’a acheté avec Hélène, son épouse, en 2019 avec une idée en tête… Celle d’y installer un musée d’histoire du vélo. "Ici, les gens sont sympas, et c’est ma région d’origine, raconte le Limougeaud. Et j’ai acheté il y a très longtemps un vélo à Arnac-la-Poste ". Ce dernier, actif sur Twitter, publie sur son profil, l'avancée des travaux.

En plein rangement, mardi 1er juin 2021, Jacques Beyly, prend quand même le temps de répondre à quelques questions sur son projet de musée où il exposera les 70 à 80 vélos qu’il a en sa possession. "J’ai toujours aimé collectionner et après avoir collectionné voitures et caravanes j’ai mis le doigt sur le vélo", explique celui dont la passion guide ses actions. J’ai commencé il y a 15 ans et quand je fais les choses, je les fais à fond! A 62 ans, c’est une nouvelle et grande aventure pour moi!"

Cet ancien Hôtel Moderne d'Arnac-la-Poste est un lieu chargé d’histoire. C’est là où se trouvait la seule grande salle de danse des environs dans les années 1950 et 1960, "là où de nombreux couples se sont formés", raconte Jacques Beyly. Cette salle sera l’espace muséal et l’ancien bar-restaurant l’accueil avec une partie consacrée aux cycles de course.

"Beaucoup de mes pièces ont des histoires familiales"

Dans ce futur musée, cent ans de vélo seront présentés "des années 1870 à 1970", détaille Jacques Beyly. Ce dernier insiste sur le caractère pédagogique de son musée accessible à tous : "Pour les passionnés comme les non passionnés. Mon idée est de partager ma passion de la collection. Vous savez, la visite dure une heure et demie mais je pourrai tenir trois heures ! Beaucoup de mes pièces ont une histoire familiale que je peux raconter".

Ce n’est pas la maire d’Arnac-la-Poste, Sophie Drieux qui le contredira. "Il vous faut une après-midi pour l’écouter raconter ses histoires ! C’est quelqu’un d’excellent pour l’accueil du public et le sera notamment pour les scolaires", confirme la maire de la commune de 1 000 habitants. Accueillir des scolaires, des groupes, des adultes et des enfants, c’est le projet de Jacques Beyly. Avec Hélène, ils ouvriront tous les jours de juin à mi-septembre. Le reste de l’année sera sur rendez-vous et consacré à l’accueil de groupes. Les tarifs sont très abordables : gratuit jusqu’à 12 ans, 2 euros de 12 à 18 ans et 3 euros pour les adultes.

Je ne fais pas ce musée pour gagner de l’argent. Mais pour partager ma passion de la collection.

Jacques Beyly

Un musée parrainé par une marraine et non des moindres : Catherine Gauthier, fille de Bernard Gauthier, surnommé "Monsieur Bordeaux-Paris", un "cycliste de l’équipe Mercier", s'en réjouit Jacques Beyly, notamment sur les réseaux sociaux.

"C’est un superbe projet pour la commune. Voir ce lieu revivre, c’est très important pour nous. Et le musée a l’avantage, d’être situé sur l’autoroute A20 entre Limoges et Châteauroux. Il est très facile d’accès !", s’enthousiasme la maire. Il faudra toutefois attendre le mois de juin 2022 pour profiter des collections de ce passionné de vélos.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
musée culture vélo