Aster, le futur "écopôle" de Limoges Métropole se dévoile

Ne le confondez pas avec le technopôle ESTER, le futur "écopôle" ASTER pour Accélérateur de Solutions pour les Transitions et les Énergies Renouvelables, est en phase d'évaluation. Un site qui ambitionne de combiner développement économique et transition écologique. Une première réunion publique se tenait au Palais-sur-Vienne ce jeudi 28 mars.

Sur des champs en jachère battus par les vents sortira bientôt de terre un futur "écopôle". 25 hectares, aux portes de Limoges, dédiés à la production d'énergie renouvelable, au maraîchage et à des entreprises engagées dans la transition écologique.

"Il y a un pôle dédié à la transition énergétique avec une production de bio méthane, avec une production de photovoltaïque (sur 10 ha) et un pôle plus dédié à une production agricole avec du plein champ et des serres", explique Emilie Rabeteau, élue en charge du dossier. 

Dans le détail, le dossier accessible sur le site de Limoges métropole précise : 

  • La production d’hydrogène vert, à partir d’énergies renouvelables, qui pour des raisons pratiques devrait se situer en lisière de ce pôle, sur la zone de la Grande Pièce, à proximité du futur dépôt de bus (le service public de transport urbain étant le premier client de cette nouvelle activité),
  • La production de biométhane de deuxième génération, à base de biomasse, des déchets de bois par exemple. Le biométhane est obtenu par pyrogazéification en chauffant les déchets végétaux entre 400° et 1500° en présence d'une faible quantité d'oxygène. Limoges Métropole serait le premier territoire français à disposer d’une telle unité pour injecter du gaz renouvelable dans son réseau de distribution.

Un projet pensé autour de l'économie circulaire. La chaleur dégagée par la future unité de biométhane sera par exemple réinjectée dans des serres chauffées, ou dans les entreprises voisines. Les légumes devraient également servir à la restauration collective communale. 

"Ce lieu est à la convergence des trois réseaux de distribution importants : la haute tension d'électricité, la moyenne pression de gaz et les réseaux de chaleur. Ces trois réseaux permettent d'imaginer plein de possibilités de développement et d'innovation autour de la transition énergétique.", explique Cyril Bruni, directeur de la transition énergétique et du climat à Limoges Métropole.

À la clef, des dizaines d'emplois au minimum pour la commune du Palais-sur-Vienne.

"Ça va amener une nouvelle population active. L'idée, c'est aussi de nous préparer à accueillir et à héberger un certain nombre de ces gens qui vont venir travailler directement sur la commune", se réjouit le maire de la commune, Ludovic Geraudie. 

Qu'en est-il de l'artificialisation des sols ? Les porteurs du projet assurent que des terrains constructibles ont été rendus à la nature et que les parcelles artificialisées seront compensées dans le territoire de la métropole. 

Vous avez jusqu'au 22 avril pour donner votre avis sur le futur écopôle ASTER, dans le cadre de la concertation publique.