D'Augustoritum à Limoges, plongée dans la ville des Lémovices...

L’amphithéâtre d'Augustoritum, il pouvait accueillir 25 000 personnes assises. / © France 3 Limousin
L’amphithéâtre d'Augustoritum, il pouvait accueillir 25 000 personnes assises. / © France 3 Limousin

A Limoges la campagne de fouilles archéologiques sur le site de l'ancienne clinique Chénieux vient tout juste de s'achever, elle a permis de mettre au jour de nombreux vestiges qui confirment la richesse et l'importance d'Augustoritum, la cité antique à l'origine de Limoges.

Par Cécile Gauthier

Plongeons dans la richesse, la puissance, la magnificence d'Augustoritum, l'ancêtre de Limoges.

Le chantier de fouilles préventives sur le site de l'ancienne Clinique Chénieux vient tout juste de s'achever. Il a offert aux archéologues bien des merveilles attestant l'importance de la cité antique.

Augustoritum : une ville crée de toutes pièces, par l'empereur Auguste, environ 10 ans avant Jésus Christ.

Il voulait en faire la capitale du peuple des Lémovices. En moins d'un siècle, à partir d'un gué traversant la Vienne, là où se trouve aujourd'hui le pont Saint Martial, une ville va sortir de terre et devenir l'une des plus importantes de la Gaule Romaine.

Ce sont d'abord les rues, environ 25, perpendiculaires les unes aux autres, qui sont construites, les édifices publics setont érigés autour. Des édifices comme l'amphithéatre d'Augustoritum, qui pouvait accueillir 25 000 spectateurs assis.

Les archéologue ont pu découvrir un système de chauffage par le sol dans une maison, plus loin, un aqueduc pour amener l'eau potable … 

Les Lémovices étaient un peuple riche et puissant. Au croisement de deux routes stratégiques de la Gaule romaine, leur capitale était plus importante que Lutèce qui deviendra Paris.

C'est vers la fin du 3ème siècle, qu'Augustorium amorce son déclin. Les aristocrates sont ruinés, la chrétienté change les mentalités et les invasions barbares poussent les habitants à se protéger derrière de nouveaux remparts, souvent construits avec les pierres de la ville Romaine.

En quelques années Augustoritum sera engloutie puis oubliée. Aujourd'hui il ne reste que quelques mosaïques, et les deux lions qui veillent sur l'église Saint Michel, pour témoigner de la gloire de la cité perdue.

D'Augustoritum à Limoges
Plongée dans la ville des Lémovices. Augustoritum deviendra par la suite Limoges. Lieu : Limoges. Intervenants : Raphaël MACARIO (archéologue, responsable du chantier) ; Jean-Pierre LOUSTAUD (archéologue, spécialiste du Limoges antique).  - France 3 Limousin - Pascal Coussy, Margaux Blanloeil, Cédric Queriaux, Philippe Ruisseaux

 

Sur le même sujet

Foie gras : pas de hausse des importations en 2017

Près de chez vous

Les + Lus