Brocanteur un métier d'avenir ?

Une centaine de brocanteurs étaient réunis ce dimanche 23 février 2020 au Palais des Expositions de Limoges. Pour cette profession, les meilleures années sont sans doute passées. Avec entre autre la concurrence d'internet et des vide-greniers les ventes sont plus difficiles. 
© Colyne Rongère
Un salon des brocanteurs est organisé deux fois par an au Palais des Expositions de Limoges par l'association Dix de Der, l'occasion d'aller à la rencontre de ces professionnels.

Chiner, restaurer, voyager : le métier de brocanteur ne s'arrête pas à la vente d'objets.

Et si cette passion occupe largement le quotidien des commerçants, il est de plus en plus difficile d'en vivre… Certains professionnels ont parfois deux emplois comme l'explique Brigitte Jos :

Il y a des brocantes où vous n'allez pas gagner le prix de la place, et l'un dans l'autre c'est à vous de vous débrouiller. C'est pour ça que j'ai deux activités. Si je n'avais qu'une activité, cela ne me permettrait pas de vivre.


Et un confrère d'ajouter :

J'arrive à payer mes factures, de là à m'enrichir ce n'est pas le cas. Mais je paye mes factures.


Le métier précaire souffre également d'une concurrence de plus en plus forte. Celle notamment des sites internet de revente d'objets d'occasion. Mark Scott le déplore :

C'est quelque chose qui gêne nos ventes aujourd'hui. Les gens cherchent sur internet pour acheter les choses un peu moins cher.


Monique Satge, brocanteuse elle aussi précise :

On a aussi une concurrence par tous les vide-greniers où il y plein de gens qui vendent de la brocante mais qui ne sont pas du métier, qui ne côtisent pas à l'URSSAF, qui n'ont pas d'impôts professionnels.


Une difficulté qui s'ajoute à des conditions de travail éprouvantes confie Monique Satge :

Il faut se lever très tôt, à 4h ou5h du matin, et puis il fait froid, très froid, comme aujourd'hui donc c'est quand même un métier difficile, mais c'est un métier qu'on ne peut faire que quand vraiment ça plait.


L'association Dix de Der a ouvert les inscriptions pour une autre brocante le 26 avril prochain. Près de la moitié des 106 exposants professionnels présents ce week-end y exposeront leurs stands.
 
brocanteurs
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie