Christophe Castaner en visite à Limoges annonce un plan d'action pour équiper les forces de l'ordre

Le ministre de l’Intérieur est venu vendredi 1er mars à Limoges. Il a visité l’établissement central logistique de la police nationale et a annoncé un plan d'action pour mieux équiper les forces de l'ordre en véhicules.
 

Christophe Castaner, ministre de l'Intérieur, en visite à Limoges le 1er mars 2019
Christophe Castaner, ministre de l'Intérieur, en visite à Limoges le 1er mars 2019 © Franck Petit - France 3 Limousin
Peu de gens le savent, mais c’est bien à Limoges que se trouve l’établissement central logistique de la police nationale. Il s’agit du magasin qui assure la gestion des véhicules, des armes et de tous les équipements utilisés par les fonctionnaires de police en France métropolitaine et dans les DOM TOM.

Christophe Castaner visite, ce 1er mars 2019,  l’atelier central automobile et le magasin central. En 2017, l’un de ses prédécesseurs, Bruno Leroux, s’était déjà rendu dans cet endroit très sécurisé basé en zone nord.

Le site de 11 hectares emploie 150 personnes. Au cours de la visite et de la présentation du matériel de maintien de l'ordre, le ministre a indiqué que policiers et gendarmes devaient être le mieux équipés possible. "Il n'est pas question que les délinquants soient mieux équipés que les forces de l'ordre" a-t-il assuré.

De meilleurs véhicules 


Invité du journal de midi de France 3 Limousin, le ministre a indiqué qu’un plan d’action allait être mis en œuvre. 

Je suis confronté à ce reproche qu'on soit mieux équipés, avec des véhicules adaptés. Nous allons livrer 30 000 véhicules neufs aux forces de l’ordre d’ici 2022. 6000 ont été commandés en 2018. 5600 cette année. 


Les véhicules notamment des BAC (brigades anti criminalité) souvent jugés trop petits pour contenir le matériel seront changés ou aménagés. Christophe Castaner a aussi précisé que l’on pouvait « monter en puissance » quant à l’activité du centre de logistique de Limoges. 

Prudence des syndicats 


Les syndicats de police restent prudents sur ces annonces. Ils attendent du concret et aimeraient être entendus sur le choix des véhicules.

On a reçu des Berlingos récemment. Les collègues assis à l'arrière sont sur élevés et ne voient pas la route. Quel est l'intérêt de faire une patrouille dans ces conditions ?  s'interroge Grégory Hugues, Secrétaire régional Unité SGP Police.



 
Christophe Castaner en visite à Limoges ©france 3 Limousin

 
Christophe Castaner sur France 3 Limousin


Par ailleurs, M.Castaner a annoncé que le décret autorisant les polices à s’équiper de caméras piétons avait été publié. 

Le maire de Limoges, Emile-Roger Lombertie, présent lors de la visite a indiqué de son côté vouloir mener une réflexion pour équiper les 70 policiers municipaux de ces caméras, selon France bleu Limousin.
 
 

 

 

Une trentaine de "gilets jaunes" ont manifesté aux abords de l'établissement, sans débordement particulier.  

Après la visite, le ministre de l’intérieur a rencontré les gendarmes à la caserne Jouan de Limoges. Il a pu également voir les équipements et véhicules actuels.  
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique sécurité société police
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter