Confinement : les centres culturels de la ville de Limoges ne laissent pas tomber leurs adhérents

Durant l'acte 2 du confinement, quatre centres culturels de la ville de Limoges mettent en place des cours à distance pour maintenir le lien avec leurs adhérents. 
 
Ken Thué, danseur de Hip-Hop de Limoges, donne des cours en vidéo pendant l'acte 2 du confinement
Ken Thué, danseur de Hip-Hop de Limoges, donne des cours en vidéo pendant l'acte 2 du confinement © Ken Thué
Danse africaine, hip-hop, guitare, piano, art-plastique, espagnol, anglais, qi gong… en plein reconfinement, les nombreuses activités des centres culturels de Limoges ne s’arrêtent pas. 

Les professionnels ne capitulent pas. Il leur est impossible de recevoir du public alors ils décident de lancer des cours à distance, en ligne. 

Maintenir le lien avec les 3 000 adhérents des centres culturels

Difficile de supprimer la transmission des arts, de la culture quand 3 000 adhérents des centres culturels de la ville vivent cela comme des espaces de liberté, d’expression de soi, comme une source de bien-être essentielle à leur quotidien. 

Sandrine Guilmin, coordinatrice des activités du Centre Culturel Jean Moulin et les autres professionnels voulaient maintenir le lien. 

Pendant le premier confinement, les professeurs et les participants étaient déçus de ne pas avoir garder le contact, de ne pas avoir pu partager autrement. Certains le faisaient. 
 

Le professeur de Qi gong envoyait des exercices et les gens étaient supers contents qu’on ne les laisse pas tomber.


Cette fois, la plupart des professeurs qui le peuvent s’enregistrent sur une plateforme telle que YouTube, WhatsApp ou encore Zoom et envoient à leurs élèves un cours. 
 
Confinement : cours de hip hop en vidéo

Certains le font même en direct. 

Il y a de tout. Du théâtre en ligne, des cours d’émail, de guitare, de hip-hop… une multitude de cours à distance sont prévus chaque semaine pour ceux inscrits aux activités. 

Il y a des adhérents, notamment des personnes âgées qui ne pourront pas suivre ces cours faute d’informatique. Mais ceux qui le peuvent transmettent leurs enthousiasmes. 

Les professeurs ont déjà reçu d’excellents retours. 
 

Bonsoir Emilien (prof de guitare), merci beaucoup pour votre investissement. Eliott est content de suivre vos tutos.

Merci de vos efforts. Merci pour ces propositions de cours à distance. 


De son bureau, Sandrine Guilmin espère que cela ne va pas durer trop longtemps.
 

Moi, le public me manque. Le centre est un peu vide, ça manque d’animation, de bruit. Le début de l’année était déjà difficile car avec les mesures barrières, on ne pouvait plus garder les gens dans le hall mais maintenant, c’est triste, on ne peux plus voir personne.

Pour éviter de broyer du noir, des rendez-vous numériques auront lieu sur la chaîne you tube des centres culturels. 
 
Chaîne des centres culturels


Deux temps forts sont prévus dans les jours à venir : la diffusion en intégralité du film "Vie de Famille" (le vendredi 6 novembre à 20h) et du programme "À la découverte de la vidéodanse" ( le 9 novembre à 20h). 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture musique art danse confinement santé société coronavirus/covid-19 coronavirus - confinement : conseils pratiques