Confinement, changement d'heure : un weekend comme un autre ?

© H.A - France Télévisions
© H.A - France Télévisions

Confinement oblige, les jours semblent se suivre et se ressembler. Contrairement à ceux qui sont au front auprès des malades, ceux qui accomplissent des missions essentielles, pour que notre quotidien soit alimenté, éclairé, abreuvé et propre, nous nous débattons dans un quotidien inédit… chez nous.

Par Hélène Abalo

Nous avons retenu le message : #Restezchezvous. Pour autant, certains ne peuvent faire l'économie de se rendre sur leur lieu de travail. Nous pensons bien sûr aux soignants mais aussi à tous ceux qui font que notre quotidien de "confinés" ne devienne pas un calvaire : alimentation, courrier, eau, électricité… et j'en oublie. Forcément.


Nous vivons, nous, "confinés", notre 2e weekend à la maison.
Le premier ressemblait à un test, une expérimentation.
Les prochains, car il y en aura d'autres, ils se ressembleront.

Une heure de confinement en moins

Le ragout ou le poulet rôti du dimanche auront-ils le même goût
ou seront-ils de plus en plus fades sans la famille, juste entre nous ?
Elle sera présente l'angoisse d'un parent malade ou hospitalisé,
Nous penserons à une maman seule avec son nouveau-né,
Nous aurons une pensée pour nos aïeux isolés.

Particularité de ces 28 et 29 mars 2020 : le passage à l'heure d'été
Nous allons, dans la nuit, d'une heure avancer.

L'heure d'été, une saison qui nous semble encore si loin.
Une heure de confinement en moins !!!

Mais qu'est-ce que cela va changer ?

Les soirées plus éclairées sur les balcons et dans les jardins,
Des soirées plus lumineuses dans des logements plus contraints,
Mais aussi des journées "plus longues" qu'il va falloir "meubler",
Sans partie de foot, sans vélo, sans balade en forêt,
  

Et puis viendra le lundi

Un lundi comme un autre ? Evidemment pas.
Le rituel du confinement continuera
L'école et les devoirs à la maison
Les soirées qui s'éternisent sans raison
Le télétravail et les audioconférences
Et les matinées "pyjama" sans élégance.


Alors non ! Pas ce weekend !
 
  • Oui, pour la tenue soignée du dimanche, même si on ne sort pas !
  • Oui, pour le tour de pâté de maison avec le chien ! (la prochaine fois, j'adopte à la SPA…)
  • Oui, pour la nappe blanche même pour un plat surgelé !
  • Oui, pour la barbe rasée de près !
  • Oui, pour un jeu de société, parce qu'il n'y a rien à la télé !
  • Oui, pour le jean qu'on n'a pas enfilé depuis une éternité !
  • Oui, pour ouvrir sa fenêtre et le silence écouter...
  • Oui, pour le coup de fil à papy, à mamie, aux voisins, aux amis
  • Oui, pour les visites de musées en 3D sur l'ordi !

Ce weekend n'est pas un weekend comme les autres. Il marque une fin de semaine que nous n'avons pas vue venir.

Et pourtant, ce samedi soir, comme dimanche, et comme tous les autres soirs, nous sortirons nos mains à nos fenêtres pour rendre hommage à ceux qui sauvent des vies. Pour eux, pas de weekend. Et pour nous… après samedi, après dimanche, un autre lundi. Juste un autre lundi.






 

Sur le même sujet

Les + Lus