Coronavirus : à Limoges, un centre secret prêt pour gérer un afflux massif de patients

Un centre dédié aux consultations de personnes présentant les symptômes du Coronavirus a été aménagé dans un site prêté par la ville de Limoges, et pour l'instant tenu secret. Il sera ouvert en cas d'engorgement des cabinets médicaux et du Samu. Plusieurs communes prévoient ce type d'organisation.

Face à la vague annoncée de nouveaux cas de Coronavirus, les médecins généralistes s'organisent.
Face à la vague annoncée de nouveaux cas de Coronavirus, les médecins généralistes s'organisent. © MaxPPP - PhotoPQR - La Montagne - Florian Salesse
Tout comme les hospitaliers sont sur le pied de guerre face à la vague annoncée de nouveaux cas de Coronavirus, les médecins généralistes s'organisent et tentent d'anticiper sur un éventuel engorgement des structures de soins.

A Limoges, le conseil de l'ordre des médecins de la Haute-Vienne, le Samu, la mairie, l'ARS et la CPAM ont mis leurs forces en commun pour mettre en place un centre qui sera dédié spécialement à l'accueil des patients ayant des symptômes de Coronavirus.

Pour l'instant, l'endroit où est installé ce centre est tenu secret, pour que les patients n'y affluent pas.
Le centre est opérationnel, il a été aménagé avec une salle d'attente et deux cabinets médicaux, ainsi que tout le matériel nécessaire. Mais il n'est pas encore ouvert.
La structure sera mise en service en cas d'engorgement constaté par le 15, au niveau des appels reçus par le Samu, dont la quantité reflètera aussi un éventuel débordement des cabinets médicaux.

Onze médecins retraités se sont portés volontaires pour faire fonctionner ce centre, et un appel aux bonnes volontés est lancé.
La Croix Rouge apportera ses services, en terme de logistique, et des agents de la Caisse primaire d'assurance maladie assureront les permanences téléphoniques et le côté administratif.

Le centre est totalement opérationnel. Son ouverture peut être déclenchée en une heure, mais cela n'arrivera que si le Samu le demande. Et les patients seront alors orientés par le 15 vers ce centre spécifique. Il ne sera pas possible de s'y rendre directement pour une consultation. Tout est prêt, mais nous espérons que nous n'aurons pas à l'ouvrir... - Dr Pierre Bourras, président de l'Ordre des médecins (87)

L'un des médecins chargé de la mise en place de cette structure nous a toutefois confié son inquiétude liée à l'équipement des professionnels qui interviendront dans ce centre : 

Nous avons des masques et des gants, mis à disposition par l'ARS. Mais pour l'instant nous manquons de gel hydroalcoolique, et surtout personne n'est en mesure de nous fournir les surblouses de protection utilisées pour examiner un patient suspecté de Covid 19. Les médecins volontaires ne travailleront dans ce centre que s'ils sont parfaitement protégés.


A la campagne aussi


Dans plusieurs petites communes aussi, les médecins généralistes s'organisent pour pouvoir gérer un afflux massif de patients, notamment si plusieurs d'entre eux tombent aussi malades.

A Saint-Léonard-de-Noblat, tout comme à Limoges, un local de la mairie a été prêté pour aménager un cabinet médical spécifique pour le Coronavirus, sur lequel se relaieront les huit médecins de la commune. Il pourrait ouvrir en début de semaine prochaine (cf encadré ci-dessous).

Idem à Couzeix, où un site a été trouvé. Mais le centre, dont le fonctionnement sera semblable à celui de Limoges, n'ouvrira que sur déclenchement et régulation du 15.

Au sud de Limoges, les médecins du Vigen, de Nexon, et de plusieurs communes situées entre les deux axes routiers de l'A20 et la N21, s'organisent entre eux, comme ils ont déjà l'habitude de le faire dans le cadre de la permanence des soins sur ce territoire qui compte environ 40 000 habitants. Une quinzaine de médecins a déjà accepté de participer à une astreinte pour gérer les consultations de Covid 19. Ils sont en recherche d'un lieu - gymnase ou cabinet de kiné inoccupé - pour installer ce centre.

Au nord-est de la Haute-Vienne, la vingtaine de médecins d'Ambazac, St Sulpice-Laurière, La Jonchère, Bersac-sur-Rivalier et Bessines-sur-Gartempe a choisi une autre organisation. Ils ont établi un planning de permanences réservées aux consultations de Covid 19, comme l'explique le Dr Aubanel, médecin généraliste à Saint-Sulpice-Laurière : 

Hier, par exemple, j'ai assuré la permanence sur un jour de repos. On répond aux appels, et on prend les patients que nos confrères ne peuvent pas accueillir, ou les personnes qui n'ont pas de médecin traitant. Normalement, il faudrait avoir deux salles d'attente et deux cabinets médicaux, pour isoler les patients suspects. C'est loin d'être le cas en zone rurale, donc on s'organise autrement.
 

Et pour l'instant ?

En attendant la vague annoncée de cas de Covid 19, qui provoquerait l'ouverture des centres dédiés, la procédure est toujours la même.
Une personne présentant des symptômes non graves du Covid 19 (toux, maux de tête, légère fièvre) doit appeler son médécin traitant, et prendre rendez-vous avant de se déplacer.
Les appels au 15 sont réservés aux cas graves (forte fièvre et importantes difficultés respiratoires) et aux personnes à risque.

A noter que les médecins sont incités à proposer la téléconsultation, y compris avec les moyens du bord comme "Skype" par exemple, pour éviter la propagation du virus.

 
Les premiers centres de consultation Covid 19 ouvrent en Haute-Vienne

Les médecins de Saint-Léonard-de-Noblat et St Paul ont mis en pause leur projet de maison de santé pluridisciplinaire, pour se concentrer sur un autre projet : ils ouvriront dès demain, lundi 23 mars 2020 deux centres de consultation médicale dédiés aux personnes présentant les symptômes du Covid 19, dans deux locaux mis à disposition par les mairies respectives.
Les médecins du secteur assureront un roulement du lundi au samedi midi, aidés de médecins remplaçants et retraités.
Le matériel nécessaire a été financé grâce à des dons des médecins et des prêts de l'hôpital de St Léonard.
Les consultations se feront sur rendez-vous, après orientation du médecin généraliste. Inutile, donc, de se rendre directement dans ces nouveaux locaux.

Quant au secteur d’Ambazac, le maire, Stéphane Ché, a précisé que dans sa ville, un lieu de consultation désormais dédié uniquement aux patients atteints de coronavirus sera aménagé à la salle Beaubourg (salle des fêtes), au rez-de-jardin de l’Espace Mont Gerbassou. Le public concerné devra attendre sur le parking avant la consultation, chacun dans son véhicule, car cet espace ne dispose pas de salle d’attente. Comme beaucoup de médecins ne disposent pas de moyen de séparer leurs patients (COVID et non COVID), chacun des médecins du territoire pourra venir effectuer quelques heures de consultation pour ses patients atteints du COVID 19 dans ce lieu.
Deux cabinets seront mis en place dans cette salle. Si nécessaire, le maire pense pouvoir y monter jusqu’à trois, voire quatre cabinets. Pour toute pathologie liée au COVID 19, il faut téléphoner au 05 55 56 60 87

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société