Coronavirus et solidarité : le CHU de Limoges remercie les dons alimentaires des producteurs et artisans

Aujourd'hui des viennoiseries, hier du fromage blanc, avant-hier des pizzas... les producteurs et artisans pensent au personnel soignant qui ne compte pas ses heures. Une façon de les réconforter le temps d'une brève pause. Le CHU de Limoges remercie ces initiatives mais il y a aussi des règles.
 

Des chouquettes pour les soignants du CHU de Limoges
Des chouquettes pour les soignants du CHU de Limoges
Des équipes soignantes le font savoir sur les réseaux sociaux : elles sont sensibles aux manifestations de solidarité de la population : du dessin d'enfant par les particuliers au don de denrées alimentaires par les producteurs, en passant par des facilités accordées par les entreprises,  tout leur va droit au coeur en ces temps difficiles.

Le service achats du CHU de Limoges a, par exemple, été contacté il y a quelques jours par une laiterie à Isle qui s'est retrouvée, à la fermeture des restaurants, avec un stock important de produits laitiers. Ce sont ainsi 750 kg de poches de fromage blanc qui ont pu être livrés gracieusement aux cuisines de l'hôpital, mais aussi des faisselles, 160 duos de yaourts et 600 briquettes de 20cl de lait chocolaté pour le personnel, pendant leurs pauses.
 
Une laiterie à Isle a ainsi fait don de produits laitiers
Une laiterie à Isle a ainsi fait don de produits laitiers © IR France 3 Limousin

"Livrer ces produits au CHU de Limoges est une idée qui s'est naturellement imposée avec notre équipe. Ils avaient une date de consommation de trois à quatre semaines, c'est la production de nos agriculteurs, on ne pouvait pas se résigner à les voir rester sur nos palettes" précise Fabien Vaurs, responsable Exploitation "Notre magasinier était ravi à son retour de livraison, plusieurs soignants l'ont accueilli, tout sourire, à l'arrivée du camion"

Ce sont aussi des chouquettes, des pizzas, des sandwichs... ou des repas préparés par des restaurateurs, 30, 40, 50. Ces dons sont très variés et sont faits par tous types d'enseignes : nationales, plus locales, gastro, industrielles, artisanales... Autant de gestes appréciés par le CHU de Limoges et l'ensemble de ses personnels soignants, qui ont tenu à le faire savoir sur les réseaux sociaux
 


Le CHU de Limoges a dû s'organiser


Les dons sont désormais quotidiens. Florian Vinclair, de la Direction des équipements de la politique hôtelière et des achats, affirme avoir plusieurs appels par jour. Ces livraisons sont arrivées dès le début du confinement.

"Les premiers l'ont été au lendemain de l'annonce de la fermeture des restaurants bien sûr, mais on a vu ensuite arriver des repas préparés à l'intention des personnels. C'est vrai qu'on n'a pas dit oui tout de suite parce qu'il a fallu qu'on s'organise, mais c'est fait, maintenant on accepte bien sûr tout ce qui nous est offert. Nous sommes très touchés"

Il faut aussi distribuer de sorte que ce ne soit pas toujours les mêmes services qui en profitent.

"On veille à une répartition équitable, sur les différents sites qui dépendent du CHU, même si évidemment les petites quantités livrées ne peuvent contenter tous les personnels soignants. On étale aussi les livraisons sur plusieurs jours" ajoute Florian Vinclair.
 

Quelques règles à respecter


Pour les repas, il est conseillé de proposer des parts individuelles et à emporter. Compte-tenu des gestes barrières à respecter, les soignants ne peuvent en effet pas se regrouper dans une pièce lors d'une pause repas, autour de plats préparés.

La chaîne du froid doit par ailleurs être respectée. Les dons ne peuvent pas être livrés directement dans les services. Il faut obligatoirement passer par la direction des équipements de la politique hôtelière et des achats pour organiser la livraison et la réception.

Il faut donc préalablement prendre contact par courriel ou par téléphone. Florian Vinclair se tient à la disposition des donateurs :

de préférence par mail
secrétariat.depha@chu-limoges.fr
ou par téléphone
05 55 05 60 30


Tout doit être déposé au niveau des cuisines qui se trouvent du côté de la cour logistique - quais de livraisons, en face de la crèche du CHU.


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société solidarité