Coupe du monde de Rugby 2023 : le regard de Mirco Bergamasco, buteur italien et entraîneur de l'USAL, avant France - Italie

durée de la vidéo : 00h03mn18s
L'italien Mirco Bergamasco est le nouveau manager de l'USA Limoges, depuis le mois de mai 2023. Il succède à Adrien Buononato. ©Matthieu Degremont/ France Télévisions

Il observera la confrontation France-Italie avec le cœur du supporter et l’œil de l’expérience. Quatre-vingt-neuf sélections avec l'Italie, trois Coupes du monde, douze Tournois des Six Nations, 256 points inscrits en équipe nationale : rencontre avec Mirco Bergamasco, le nouvel entraîneur du club de rugby de Limoges.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

La Coupe du Monde de rugby se poursuit en France et le XV Tricolore se prépare à affronter l'Italie, ce vendredi 6 octobre 2023. Un dernier match de poule, qui a une saveur particulière pour le nouveau manager de l'USAL, puisque depuis cette saison 2023, le club limougeaud est coaché par l'ancien international italien Mirco Bergamasco.

Considéré comme une figure mondiale du rugby des années 2000, l'ancien centre du Stade Français détient à son actif, pas moins de 89 sélections avec l'Italie, trois Coupes du Monde, douze Tournois des Six Nations et 256 points inscrits en équipe nationale. 

"La France nous craint mentalement"

Début octobre, le nouveau manager italien du club limougeaud observera la confrontation France-Italie avec le cœur du supporter et l'œil de l'expérience. "Au vu de l'enthousiasme que j'ai observé sur le terrain, je pense que contre la France, il y a un coup à faire. La France nous craint un peu mentalement et c'est ce qui est déjà arrivé dans le passé", analyse Mirco Bergamasco. 

Le joueur italien sait de quoi il parle. Le 12 mars 2011, le buteur est le principal artisan de la victoire historique de l’Italie face au XV de France, qui reste, à ce jour, encore la première victoire de l'Italie contre la France. Ce jour-là, Mirco Bergamasco inscrit dix-sept points, mais surtout la pénalité de la gagne.

Bergamasco s'émerveille encore de ce moment qui a marqué sa carrière : "j'ai eu la chance d'avoir ce ballon dans les pieds et il ne fallait pas le rater parce que c'était important pour l'équipe et pour le travail réalisé jusque là".

 

Pouvoir gagner, en plus devant ton public, contre la France, le pays qui t'a accueilli pour que tu puisses grandir et qui t'a donné la possibilité de travailler dans ta passion, c'était quelque chose d'unique.  

Mirco Bergamasco

Manager de l'USAL et ex international italien

Carrière d'entraîneur forcée

Désormais sur les bancs de l'école de rugby de Limoges, Mirco Bergamasco enfile quotidiennement le maillot de coach. Lancien ailier du Stade Français et du Racing a connu une fin de carrière contrariée par une blessure. Un goût d’inachevé qui l’a conduit, un peu fortuitement, au rôle d’entraîneur, mais il s'y plait. 

J'ai vécu des choses quand j'étais joueur et j'ai eu envie de les transmettre. Ce que moi je pensais à l'intérieur, j'avais l'opportunité de le partager. 

Mirco Bergamasco

Manager de l'USAL et ex international italien

Deux saisons à Limoges

Lorsque l'entraîneur italien révèle ses conseils techniques à ses élèves, silence et centrage règnent. Mirco Bergamasco a signé pour deux saisons au sein du club limougeaud : une sacrée opportunité pour les joueurs de Limoges, qui marchent dorénavant dans les spas d'un grand nom du rugby international. 

C'est une fierté d'être associé à ce nom-là. Automatiquement, ça fait qu'on a envie de se transcender et de donner le meilleur de soi. Certains joueurs se sont fait la réflexion, on ne se rend pas compte de la carrière qu'il a eue, c'est complétement fou !

Jonathan Elgoyhen

Entraîneur adjoint de l 'USAL

Montée en Nationale d'ici à trois ans 

À l’USAL, qui évolue actuellement, en Nationale 2, le manager italien a l’ambition d’instaurer un jeu qui lui ressemble : un jeu latin et de trois-quart.

Pour cela, quoi de mieux qu'un jeune effectif, vingt-quatre ans de moyenne d'âge. Et cela, Gabriel Polit, pilier à l'USAL, en est bien conscient. "Le jeu qu'il propose, c'est vraiment beaucoup de déplacements de ballons, de courses très rapides, sans être trop dans l'affrontement physique, à part dans certaines zones du terrain comme près des lignes. Sinon, on sera dans un jeu où l'on privilégie la passe et la vitesse et pas d'affrontement physique avec des équipes beaucoup plus lourdes, beaucoup plus âgées et qui courent moins" observe-t-il. 

Avec son nouveau club, Mirco Bergamasco veut aller chercher une montée en Nationale d'ici à trois ans. Un objectif ambitieux, mais l’ancien international a en tête de précieux souvenirs qui vont lui servir dans sa nouvelle vie.