Un couple de Limoges ne peut plus se chauffer

Publié le Mis à jour le

La précarité énergétique touche plusieurs millions de ménages en France. Notre équipe a rencontré ce mardi 18 décembre 2018, un couple de sexagénaire vivant près de Limoges et ne pouvant plus se chauffer depuis 6 jours.
 

Sylvie Fourgeaud a 59 ans, elle vit avec son mari chômeur en fin de droit et son fils de 23 ans qui ne travaille pas. Ce couple de sexagénaire, dont la femme est handicapée, ne pouvait plus payer ses factures d'électricité.
En pleine trêve hivernale ils ne peuvent plus se chauffer à l'électricité ©France 3 Limousin


La loi interdit de couper le courant entre le 1er novembre et le 31 mars, mais un technicien est venu réduire la puissance du foyer à 1000 watts. Cela interdit l'utilisation d'un radiateur ou d'un chauffe eau.
 

La seule pièce chauffée est la chambre avec un poêle à pétrole très odorant.
Engie assure ne pas avoir eu connaissance de cette situation et s'engage à y remédier. L'hiver, la précarité énergétique ne connaît pas de trêve.
 

Plus de 4 millions de ménages concernés en France

L'Observatoire National de la Précarité Energétique a recensé 4,3 millions de foyers français touchés par la précarité énergétique. Des ménages dont les revenus sont faibles et aux dépenses énergétiques élevées. De plus, près d'1,6 million de ménages français déclarent également un sentiment de "froid ressenti" dans leur domicile.
 

1680€/an consacrés à l'énergie domestique

Avec la hausse sur les prix de l'énergie, la pression sur les ménages les plus modestes s'accentue. En 2015, chaque ménage consacrait en moyenne 1680€ par an à l'énergie domestique et 1180€ pour les carburants, soit 7,18% des dépenses totales.
 

Une loi pour tenter d'enrayer la pauvreté énergétique

L'objectif ambitieux de la loi de transition énergétique prévoit notamment de rénover 500 000 logements par an à compter de 2017. Un enjeu des politiques publiques devenu majeur pour viser une baisse de 15% de la précarité énergétique d'ici 2020.