Covid-19 dans le Limousin : "Cela me paraît illusoire qu’en 1 mois on ait fait la dose de rappel à l’ensemble de la population", selon le directeur de la santé de Limoges

Publié le Mis à jour le
Écrit par Olfa Ayed avec Martial Codet-Boisse
La 3e dose de vaccin contre le Covid-19 sera obligatoire pour tous les adultes.
La 3e dose de vaccin contre le Covid-19 sera obligatoire pour tous les adultes. © FTV

Dose de rappel ouverte dès samedi 27 novembre 2021 pour tous les majeurs, retour du masque dans certains lieux même ceux soumis au pass sanitaire… Olivier Véran a annoncé le renforcement des mesures sanitaires pour faire face à la 5e vague de covid-19. Réactions à Limoges.

"Il n’y a pas de surprises. Je pense qu’on en a encore pour un moment. On s’habitue", réagit une Limougeaude dans les rues du centre-ville. "De toute manière il faut faire quelque chose", renchérit un autre. A Limoges, les passants sont rompus aux nouvelles annonces et mesures sanitaires liées à la Covid-19.

Ce jeudi 25 novembre 2021, le ministre de la Santé, Olivier Véran, a annoncé un renforcement de certaines règles dont le port du masque à nouveau obligatoire dans certains lieux même ceux soumis au pass sanitaire. Le marché de Noël qui ouvrira le 1er décembre à Limoges sera ainsi soumis au pass et donc aux masques.

Retour du masque

Dans les cinémas c’est le retour du masque. Alors qu’avec l’instauration du pass sanitaire en juillet dernier, il n’était plus obligatoire dans les salles obscures, il le sera désormais. "Les spectateurs avaient très vite pris l’habitude de s’en dispenser à partir du moment où ils avaient le pass. La difficulté ça va être de faire respecter ça", souligne Bruno Pénin, directeur des cinémas "Grand Ecran" de Limoges qui craint, à nouveau, une baisse de fréquentation. Dans quelle mesure? Il est trop tôt pour le juger. On espérait faire une bonne année. On espère toujours parce que sur le papier c’est assez riche en films de qualité et pouvant attirer le publique. On a échappé au pire : les jauges. Donc, pour l’instant, ce n’est pas une trop mauvaise nouvelle."

Même son de cloche du côté d’Alain Aubard, directeur exécutif du Limoges Handball, soulagé de ne pas voir une ré-instauration des jauges : "Dimanche, face au PSG, on joue à guichet fermé."

Dose de rappel pour tous

L’autre annonce majeure du ministre de la Santé est l’ouverture du rappel pour tous à partir de 18 ans, cinq mois après la deuxième dose. Et cela, dès samedi 27 novembre.

A Limoges, le centre de vaccination Jean Moulin est prêt à doubler sa capacité en passant à 1800 injections par semaine. Le centre a du stock, d’après Bernard Bertin, directeur de la santé à Limoges.

Le stock est de quatre jours au moment où je vous parle sachant qu’on va être livré mercredi. On est livré tous les mercredis.

Bernard Bertin

Directeur de la santé de la ville de Limoges.

Pour l’instant, "le centre de vaccination de Jean Moulin, la polyclinique de Limoges et l’hôpital vaccinent ainsi que les officines et les médecins généralistes", souligne le directeur de la santé.

Reste à trouver des rendez-vous. Durant plusieurs heures ce jeudi, la plateforme Doctolib était saturée.

Finalement, à Limoges, les premiers rendez-vous proposés sont, à ce jour, le 23 décembre 2021. Or, à partir du 15 janvier 2022, le pass sanitaire de tous les adultes de 18 à 64 ans qui n’ont pas reçu leur dose de rappel ne sera plus valide.

"Ça signifie qu’il faut qu’ils aient reçu leur dose (les adultes de 18 à 64 ans) avant le 31 décembre, souligne le directeur de la Santé de Limoges. Quand on considère que la première et deuxième dose, il a fallu plusieurs mois, ça me paraît illusoire qu’en un mois on ait fait la dose de rappel à l’ensemble de la population française. Mais bon, ce sont des choses qui s’ajusteront avec le temps."

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.