Covid 19 : des questions autour des tranches d'âge pour la vaccination

Le calendrier vaccinal contre la Covid, c'est un grand tableau avec des dates et des tranches d'âge et ce n'est pas facile de s'y retrouver. Pfizer, Moderna, AstraZeneca, quel vaccin, pour quel type de population, à quel âge ? Et les 65/74 ans qui s'impatientent. 

© Franck Petit - France Télévisions

"J'ai 74 ans passés, et je ne parviens pas à me faire vacciner...". A Limoges, Bernard est bien embêté, et surtout inquiet de ne pas pouvoir se faire vacciner. Et il n'est pas le seul. Impossible de recevoir un vaccin contre la Covid-19 entre 65 et 74 ans sauf si la personne présente un très haut risque

Il existe aujourd'hui 3 vaccins autorisés en France : Pfizer, Moderna et AstraZeneca. Trois vaccins et des prescriptions qui diffèrent en fonction de l'âge et de la situation médicale et professionnelle. Le calendrier est un petit casse-tête. 

Selon le dernier calendrier publié le 15 janvier par le ministère de la Santé, voici les principales directives de vaccination

Alors pourquoi les 65-74 ans ont l'impression d'être les oubliés de la vaccination ? Et bien, ils sont trop jeunes pour obtenir une injection des vaccins Pfizer ou Moderna, mais trop âgés pour recevoir le vaccin AstraZeneca. Ils ont accès à un vaccin uniquement si ce sont des personnes à très hauts-risques, mais attention, la liste de ces pathologies est différente de celles dites de "comorbidité". 

Liste de pathologies rares justifiant une vaccination en très haute priorité contre la COVID-19, quel que soit l'âge : 

Ainsi, en France, ils sont 240 000 chez les 65/74 ans, à avoir répondu à ces critères et à avoir reçu au moins une première dose. (Source : Santé Publique France).

 

Du nouveau pour les 50-64 ans

Depuis le 19 février 2021, la vaccination est ouverte aux personnes de 50 à 64 ans à risque de formes graves de Covid-19 (comorbidités): 

Ces personnes peuvent être vaccinées dans leurs structures de soins, notamment à l’hôpital.

À partir du 25 février, elles pourront se faire vacciner directement chez un médecin de ville. En Haute-Vienne, un peu moins de 60 % des praticiens (généralistes ou spécialistes) se sont manifestés, car le médecin doit être volontaire. Il contacte alors directement sa patientèle pour lui proposer un rendez-vous. Il se fournit en vaccin (Astrazeneca uniquement) auprès d'une pharmacie partenaire. 

A la mi-mars, toutes les personnes âgées entre 50 et 64 ans, pourraient avoir accès au vaccin AstraZeneca. Nous avons contacté l'Agence régionale de santé de Nouvelle-Aquitaine, qui nous indique que le ministère étudie la mise en place d'un plan de vaccination pour les 65-74 ans sans comorbidité, mais à ce jour aucune date n'est encore actée.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vaccins - covid-19 santé société covid-19