Covid-19 : la Haute-Vienne placée en zone d'alerte

Olivier Véran l'a annoncé le 23 septembre 2020, la Haute-Vienne a été placée en "zone d'alerte" en raison de la circulation de la Covid-19. Dans le département, les rassemblements festifs et familiaux de plus de 30 personnes seront interdits à partir de lundi prochain. 

Source : ministère de la Santé
Source : ministère de la Santé © France Télévisions
Avec un taux d'incidence de 65 nouveaux cas de Covid-19 pour 100 000 habitants, la Haute-Vienne a été placée en "zone d'alerte" ce 23 septembre 2020. A compter de lundi prochain, 28 septembre, les rassemblements festifs, associatifes, amicaux et familiaux de plus de 30 personnes seront interdits. Cela concerne les tombolas, les mariages, les communions, les anniversaires, les fêtes dans les salles polyvalentes...

La préfecture pourra également prendre des mesures complémentaires. Le 24 septembre au matin, le cadre des directives n'avait pas encore été transmis par Matignon aux autorités préfectorales.

Une situation sous surveillance

Depuis quelques jours, la courbe du taux d'incidence en Haute-Vienne est préoccupante.
 

Il a particulièrement augmenté chez les 15-44 ans. De 65 il y a 3 semaines, ce taux est passé à près de 130 cas pour 100 000 habitants chez les 30-49 ans dans la semaine du 14 au 20 septembre. 
 


Néanmoins, dans son point de situation hebdomadaire, le ministre de la Santé, Olivier Véran, a précisé que dans les 69 départements classés en zone d'alerte, la circulation du virus est active mais a peu d'impact sanitaire, la Covid-19 ne touchant pas, pour le moment, les populations fragiles et âgées. Dans la semaine du 14 au 20 septembre. En Haute-Vienne, le taux d'incidence était de près de 42 nouveaux cas pour 100 000 habitants chez les plus de 70 ans. 

 


Au 24 septembre une trentaine de personnes sont hospitalisées pour cause de Covid, 5 personnes sont en réanimation.  
 


A noter qu'en Corrèze, le taux d'incidence général augmente légèrement de 38 à 39.9.  En Creuse, le taux d'incidence général est stable à  17.

   

Un  nouveau classement des territoires

Olivier Véran a donné les détails sur ce nouveau "classement des territoires". Ce classement repose sur l'observation de trois facteurs : le taux d'incidence, le taux d'incidence chez les personnes âgées, la part des patients Covid+ dans les services de réanimation.

Le classement de ce 23 septembre restera valable deux semaines avec "réévaluation chaque fois que nécessaire".

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société