Covid-19. Maternelle Montjovis à Limoges : pas d'autres cas positif mais l'école reste fermée

Les résultats du dépistage effectué auprès de 49 adultes et élèves de l'école, après la découverte d'un cas de Coronavirus chez un enseignant, sont tous négatifs. Cependant, l'école marternelle ne rouvrira pas tout de suite, car plusieurs personnes devront à nouveau passer des tests.

© Cécile Descubes - France Télévisions
L'école maternelle Montjovis à Limoges reste fermée jusqu'à nouvel ordre.
L'établissement n'accueille plus d'élèves depuis vendredi 29 mai, après le diagnostic positif d'un cas de Coronavirus chez l'un des enseignants.
Dès le jeudi après-midi, la délégation haut-viennoise de l'Agence régionale de santé avait procédé à un dépistage collectif auprès de 10 adultes (enseignants, Atsem, AESH) et 39 élèves présents dans l'école depuis le 18 mai.
 
Tous les résultats de ce dépistage sont négatifs. En revanche, 13 personnes (5 adultes et 8 enfants) ont été identifiées par l'ARS comme "cas contacts à risque", ayant eu un contact rapproché et prolongé avec l'enseignant. Ces personnes devront repasser un test à J+7, donc en fin de semaine, et doivent d'ici-là rester isolées.

Il y avait deux conditions à la réouverture. La première est une condition technique : il fallait que l'école soit désinfectée et aérée pendant une journée, ce qui nous laissait la possibilité de rouvrir jeudi. Mais comme cinq personnes de l'équipe pédagogique ne peuvent pas reprendre le travail, nous avons fait le choix de ne pas rouvrir l'école en mode dégradé, et d'attendre leur retour. Les parents seront tenus informés. [Jean-Marc Gauthier, adjoint à l'inspectrice d'académie de la Haute-Vienne]


Polémique à l'élémentaire


L'information, justement, est au coeur d'une mini-polémique, certains parents de l'école Montjovis ayant exprimé leur incompréhension de ne pas avoir été tenus au courant du diagnostic d'un cas positif dans l'école maternelle.
 
L'inspectrice d'académie, Jacqueline Orlay, tient à rappeler que la procédure de recherche des cas contacts a été menée dans les règles.

Nous nous sommes assurés qu'il n'y avait pas de déplacements particuliers d'adultes ou d'enfants entre la maternelle et l'élémentaire. Nous avons identifié les fratries présentes dans les deux écoles, et toutes les familles concernées ont été averties, les grands frères et soeurs sont également isolés. Idem s'il y a des plus petits, ils ne retourneront pas à la crèche tout de suite. Nous sommes allées, avec l'ARS, jusqu'au bout de la chaine. 

Une cellule d'appui a été mise en place par l'inspection académique afin de répondre aux interrogations des parents, y compris au sein de l'école élémentaire.
Les familles seront tenues au courant de la date de réouverture de l'établissement.




 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus santé société éducation
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter