Débuts victorieux du Limoges CSP en Eurocup, 82-68 face à Zagreb

En s’imposant 82-68 face au Cedevita Zagreb, lors de la première journée de la poule B d’Eurocup, le CSP a bien lancé sa campagne européenne. Il a surtout retrouvé une défense, un jeu et une âme !
 

Décidemment, le CSP n’est pas un club comme un autre. Et à l’instar de la Samaritaine, il s’y passe toujours quelque chose !

Ce mercredi soir, Beaublanc n’aura pas été privé de sa ration. Et ce soir, elle fut définitivement délicieuse.

L’avant-match bruissait bien entendu de l’affaire « Samardo Samuels », et l’on attendait évidemment la réaction du public.
Belle bronca à l’encontre de Kyle Milling, chants de soutiens et drapeaux jamaïcains, Beaublanc marquait sa préférence. Tout en accueillant avec élégance Damien Inglis, qualifié pour la rencontre.

Le match débutait, et l’on se disait que l’on allait enfin passer à une joute européenne, finalement plus importante que le reste…
Mais après une minute à peine, le match s’arrêtait !
Alors que le score était de 4-2 pour le CSP, les panneaux d’affichage restaient désespérément muets et vierges de toute marque !
Près de dix minutes, et quelques litres de sueurs froides plus tard, tout rentrait dans l’ordre, et la partie reprenait !

En parlant de rentrer dans l’ordre et de reprendre, il n’y avait pas que le match, mais aussi une équipe, un collectif, qui allait vivre la même chose : celle de Kyle Milling !

Bons en attaque, mais affligeants en défense lors des trois premiers matchs de championnat (91 points de moyenne encaissés !), les joueurs allaient en effet présenter non seulement meilleur visage (et jeu, plein de transitions ce soir !), mais également afficher une envie, une agressivité, une solidarité que l’on n’avait pas vue depuis longtemps.

Malgré sa jeunesse, Limoges jouait en vieux briscard, et les tentatives d’intimidations physiques croates ne tinrent qu’un temps.

Certes, tout ne fut pas parfait, et le CSP peina parfois à maintenir son avance, laissant même craindre sur la fin de ne pas soigner son « point-average ». Tout de même, et pour une fois, jamais l’adversaire ne dépassa les 20 points en un quart temps dans cette rencontre (21-19 ; 23-14 ; 19-19 ; 19-16)

Et dans le sillage de Bouteille  et d’Howard en feu tous les deux (24 et 21 points respectivement), avec une très intéressante entrée d’Ingils à partir du troisième quart, le tout sans Samuels bien sûr mais également sans Miles, Limoges a posé les bases de ce qui pourrait ressembler à un match sinon fondateur, du moins référence.

À confirmer d’urgence, dès samedi à Beaublanc, contre Bourg-en-Bresse !
 

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité