• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Des professeurs lancent une pétition de soutien à Robert Hébras

Robert Hébras / © France 3 Limousin
Robert Hébras / © France 3 Limousin

Robert Hébras a été condamné par la cour d'appel de Colmar pour avoir émis des doutes sur le caractère forcé de l'enrôlement des "Malgré nous" dirant la seconde guerre mondiale.

Par Pierre-Olivier Casabianca


Un groupe d'historien de Limoges a décidé d'apporter son soutien à ce rescapé d'Oradour-sur-Glane en lançant une pétition. Cette pétition ouverte à tous, recueille déjà 135 signatures. Elle est consultable après avoir envoyé un mail à l'une des adresses suivantes : bernadette.malinvaud@orange.fr ou philippe.pommier@wanadoo.fr.


Par cette pétition ces professeurs d'histoire souhaitent encourager Robert Hébras à se pourvoir en cassation et "porter ainsi sur la place publique un jugement qui est inique", explique Bernadette Malinvaud, l'un des professeurs à l'origine de cette pétition. Et d'ajouter : "Cela revient à considérer que tous les incorporés étaient des “Malgré-nous”, sans exception".


Pour les signataires ce rescapé d'Oradour, aujourd'hui âgé de 87 ans, est une victime de la réédition de son livre "Oradour-sur-Glane, le drame heure par heure" publié pour la première fois en 1992. Il écrivait alors "que parmi les hommes de main, il y avait quelques Alsaciens enrôlés soi-disant de force dans les unités SS."

Des propos nuancés dans les éditions suivantes publiées à partir de 2004. Mais un nouveau tirage en 2008-2009 avait repris la première version, ce qui avait déclenché une plainte des associations de "Malgré nous".



Sur le même sujet

Catherine Léonidas

Les + Lus