Docteur Limoges et Mister CSP, ou la victoire aux deux visages !

Après avoir encaissé 51 points en première mi-temps, le CSP s'est redressé pour finalement s'imposer joliment, 92-79, face à Châlons Reims. / © Jean-Martial Jonquard/France 3 Limousin
Après avoir encaissé 51 points en première mi-temps, le CSP s'est redressé pour finalement s'imposer joliment, 92-79, face à Châlons Reims. / © Jean-Martial Jonquard/France 3 Limousin

Indigent en première mi-temps où les visiteurs ont marqué 51 points (!!!), le CSP a spectaculairement réagi en deuxième période, pour s’imposer 92-79 face à Châlons-Reims, mettant fin à sa spirale négative.
 

Par Jean-Martial Jonquard

Quand on connaît un peu son CSP, on n’en menait pas large à la mi-temps !
51 points encaissés, un retard de quatre longueurs, un rebond une nouvelle fois en déshérence, une réussite très moyenne, voire en berne à trois points, seul Vee Sanford en feu (18 points marqués) et, dans une moindre mesure (mais quelle bonne nouvelle) Jerry Boutsiele enfin présent…

Bref, pas de quoi pavoiser. D’autant que, quand on connaît un peu son CSP, on ne pouvait que tendre le dos et redouter le désormais trou d’air du troisième quart…

C’est justement l’inverse qui se produisit ! Enfin, après tout de même cinq minutes. Mais cela valait le coup de les laisser passer.
Car non content de revenir, et de prendre la tête, Limoges marcha littéralement sur Châlons-Reims, subitement impuissant, à la réussite fuyante et au rebond dominé !
Et les limougeauds de prendre feu collectivement, Brian Conklin, Nicolas Lang, Semaj Christon et, encore et toujours, Jerry Boutsiele.
Le CSP emportait cette manche 28 à 11, et prenaient 13 longueurs d’avance !!

Le dernier quart ne changeait rien à l’affaire, si ce n’est que Nicolas Lang continuait d’aligner les points, et terminait meilleur joueur du match, avec 22 points (dont 4/6 à longue distance), 7 rebonds et 28 d’évaluation.

À l’issue de la rencontre, les joueurs et l’entraineur avouaient leur soulagement de renouer ainsi avec la victoire, après quatre défaites consécutives, toutes compétitions confondues.

Une victoire qui fait du bien au moral, et à la confiance, même si elle ne saurait faire oublier ces 51 points encaissés en première mi-temps.

Mais c’est tout de même avec un peu plus de sérénité, et avec un Beaublanc moins frondeur, que Limoges va pouvoir se consacrer à la réception mercredi du Partizan Belgrade, leader de la poule d’Eurocup, avant un déplacement le week-end prochain à Gravelines.
 

Sur le même sujet

Les + Lus