• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Dossier santé : rencontre avec le chef du service gériatrie du CHU de Limoges

Pour Achille Tchalla, l'Intelligence artificielle peut-être un outil pour retarder la dépendance des personnes âgées. / © France 3 Limousin
Pour Achille Tchalla, l'Intelligence artificielle peut-être un outil pour retarder la dépendance des personnes âgées. / © France 3 Limousin

Pour la chronique santé de cette semaine, nos journalistes se sont rendus dans un hôtel de Paris où se réunissaient les spécialistes français du vieillissement. Ils y ont rencontré Achille Tchalla chef du service gériatrie du CHU de Limoges.
 

Par Justine Saint-Sevin

Vous l'avez déjà rencontré dans plusieurs de nos reportages : télémédecine, prévention de la dépendance, consultations dentaires dans les Ehpad, etc. Nous avons aujourd'hui choisi de vous présenter un peu mieux le professeur Achille Tchalla, chef du service de gériatrie du CHU de Limoges. Une véritable pointure dans son domaine, bien au-delà des frontières de la région.

Ce jour-là en effet, Achille Tchalla, chef du service gériatrie du CHU de Limoges avait rendez-vous dans la capitale. Lui et d’autres spécialistes français du vieillissement se réunissaient dans un grand hôtel parisien pour échanger sur leur métier et promouvoir de nouveaux concepts. 

Le postulat du limougeaud est simple : l'Intelligence artificielle peut-être un outil pour retarder la dépendance. 
 

Sur le même sujet

des rivières à sec dans la Vienne

Les + Lus