Le droit sous un nouveau jour à Limoges

Publié le Mis à jour le
Écrit par Thomas Milon .

Une troisième édition de la nuit du droit est organisée à Limoges ce jeudi 3 octobre 2019 de 17 à 21 heures pour mieux faire connaître le droit au grand public. Au programme : un film, un procès imaginaire et une table ronde. 
 

Une deuxième « nuit du droit » aura lieu les 3 et 4 octobre dans tout le pays, en métropole et outre-mer. Encore une fois, le but est de présenter le droit, les droits, dans diverses situations, sur tous les tons, pour tous les publics.



En Nouvelle-Aquitaine, les facultés de droit à Bordeaux, Poitiers et Limoges et l’Ordre des avocats de ces trois villes s’associent pour fêter l’événement jeudi 3 octobre 2019.

 





La programmation de cette édition 2019 implique plus particulièrement les jeunes, élèves et étudiants, au cœur de la manifestation.



A Limoges, rendez-vous à la maison de la région. Après la diffusion d’un film à 17h30 réalisé par des élèves du collège Limosin (« exercices de style : retour sur une nuit »), d’autres élèves du collège Limosin vont jouer à 18h15 dans un procès judiciaire imaginaire « Harceler n’est pas jouer »  guidés par Véronique Czekala, professeure d’histoire-géographie et Maître Nathalie Préguimbeau, avocate au Barreau de Limoges,



A 19h aura lieu une table ronde « Quand le cinéma rencontre le droit. Regards croisés, esprit critique » animée par Maître Frédéric Olivé, Bâtonnier de l’Ordre des avocats avec Emmanuel Feulié, directeur du cinéma et de l’audiovisuel de l’ALCA, Maître Bruno Grèze, avocat au Barreau de Limoges, Isabelle Neuvialle, productrice (Pyramide production), Baptiste Nicaud, maître de conférence en droit privé Limoges, Pascal Plas, Directeur de l’IiRCO, Responsable de la Chaire d’excellence Gestion du conflit et de l’après-conflit Limoges, Maître Nathalie Préguimbeau, avocate au Barreau de Limoges et Shérazade Zaiter, doctorante en droit public à l’OMIJ/ CRIDEAU Limoges.





 
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité