En Limousin, les "job dating" séduisent

Dans la dernière décennie, les "job dating", ces entretiens professionnels grand format, se sont multipliés. Ils permettent aux employeurs d'économiser du temps et de contourner les instances de recrutement traditionnelles pour trouver des candidats motivés. Mais ces entretiens sont-ils utiles ?

La crise sanitaire a eu un impact direct sur les demandes d’emploi. Aujourd’hui, les embauches repartent à la hausse notamment grâce à de nouveaux modes de recrutements tels que les « job dating ».

Développés en France depuis les années 2000, ces entretiens sont calqués sur le même principe que les « speed dating » (rencontres amoureuses minutées). Leur objectif ? Permettre aux demandeurs d’emploi de contourner les instances de recrutement traditionnelles de l’Etat comme Pôle Emploi.

via GIPHY

De nombreuses PME, grandes entreprises et agences de recrutements adoptent aujourd’hui cette nouvelle forme de rencontres professionnelles. Mais ces jobs dating sont-ils vraiment utiles ?

Retours d’expériences

La restauration, l’aide à la personne ou encore les start-ups… Plusieurs secteurs de métiers recherchent désormais leurs futurs collaborateurs par ce biais.

Le 12 octobre 2021, le grossiste METRO a organisé une rencontre entre employeurs et demandeurs d’emploi du secteur de l’hôtellerie-restauration devant son magasin de Limoges.

Si dans la majorité des cas les job dating sont organisés à l’échelle locale, ils permettent aussi des recrutements partout en France et mise sur l'attraction de nos régions. C’était le cas fin septembre, dans le cadre de l’événement "Osez l'expérience Limoges" organisé à Paris à la maison de la Nouvelle-Aquitaine.

Le 23 septembre 2021, un job dating avait réuni plus de 100 demandeurs d’emploi en présentiel et visioconférence. Parmi les employeurs, la start-up LAOU, basée à Ester technopole. "Ce sont des opérations positives, ça marche vraiment bien. C'est en multipliant ces initiatives que nous allons voir les résultats".

Les limites du job dating

Pour Pierre Massy, président de la CCI de la Haute-Vienne, ces entretiens sont une bonne façon de « rassembler dans un même lieu des candidats face à plusieurs chefs entreprises », mais ils ne sont qu’un complément aux entretiens d’embauche traditionnels. «Pour les employeurs, ce n’est pas une solution miracle, c’est une solution en plus.»

Si plusieurs entreprises ont réussi à trouver de nouveaux profils à l'issue de ces job dating, ce nouveau type d'entretien a des limites. Lors du dernier job dating organisé par la CCI de la Haute-Vienne, 20 employeurs étaient mobilisés. Seuls 60 candidats se sont présentés devant les chefs d'entreprise.

Le président de la Chambre de Commerce et d'Industrie de la Haute-Vienne déplore le manque de candidats lors de ces campagnes de recrutement, "les vingt entreprises présentes avaient besoin de recruter une centaine de collaborateurs. Sur les 60, tous ne pouvaient correspondre aux profils recherchés".

Quels secteurs recherchés en Limousin ?

Les secteurs les plus recherchés en Limousin diffèrent suivant les zones géographiques. D'après l'Observatoire de l'emploi en Nouvelle-Aquitaine :

Dans les prochains mois, ce dernier secteur devrait chercher une centaine de postes pourquoi pas par le biais de job dating.

Cette récente forme d'entretien séduit. Certaines écoles ont même commencé à la mettre en place pour recruter des étudiants en alternance.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
emploi économie